• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Meurtre de Christelle Blétry : l'association unit les familles de victimes d'assassinats inexpliqués

© Christophe GAILLARD / France 3 Bourgogne
© Christophe GAILLARD / France 3 Bourgogne

Les membres de l'association Christelle sont présents à chaque jour du procès de Pascal Jardin devant les assises de Saône-et-Loire. Leur soutien est précieux pour la mère et la famille de la victime de Christelle Blétry, assassinée en 1996.

Par M. F.

"On ne peut pas être ailleurs qu'ici". L'essentiel est dit. Depuis lundi dernier, l'association Christelle est là. Selon les jours, une vingtaine, une trentaine de personnes.

L'association a été créée en 1997 après le meurtre de Christelle Blétry. La peine de Marie-Rosé Blétry et de ses enfants, les membres la connaissent de près. Parfois, pour avoir vécu la même chose. "Moi je me revois dans mon procès", confie Marie Pichon, mère de Christelle Maillery. Le meurtrier de sa fille a été condamné en 2015 à 20 ans de prison. "Je vois que pour la famille de Christelle Blétry c'est encore plus dur que pour moi. Donc elle, je pense que de nous voir tous là, ça la supporte énormément."

"On ressent tout. Moi j'ai été aussi dans son cas, donc évidemment les émotions sont très fortes", ajoute Bruna Bourget, trésorière de l'association Christelle. "Ça nous rappelle aussi tout ce qu'on a vécu. Mais on est là pour elle."

Marie-Rose Blétry apprécie beaucoup leur soutien. "C'est chouette et je les remercie tous. C'est important pour tout le monde, c'est important pour eux aussi, parce qu'ils ont aussi un combat de vingt ans. C'est un peu ce que je dis, c'est ma fille mais c'est la fille de l'association comme toutes les autres".


La solidarité et l'espoir

Car il y en a d'autres. D'autres jeunes filles assassinées dans d'autres affaires toujours non élucidées. Pour ces familles, la solidarité et l'espoir que justice soit rendue sont intimement mêlés.

"On s'entend tous très bien", détaille Michel Bluzet, père de Virginie Bluzet, retrouvée morte en 1997. "Pour nos filles. Il faut évidemment les défendre et trouver les assassins. Donc j'espère que ça ira jusqu'au bout."

Bernard Hommey, président de l'association Christelle, reste optimiste sur les échéance à venir. Il semblerait qu'on ait quand même deux ou trois autres affaires, deux ou trois autres affaires de famille qui avancent bien. On va garder beaucoup d'espoir mais on a de bonnes raisons de penser que 2017 pourrait voir des avancées de dossier."

Le procès de Pascal Jardin s'achèvera vendredi et ils auront été présents du premier au dernier jour.
Meurtre de Christelle Blétry : l'association unit les familles de victimes d'assassinats inexpliqués
Les membres de l'association Christelle sont présents à chaque jour du procès de Pascal Jardin devant les assises de Saône-et-Loire. Leur soutien est précieux pour la mère et la famille de la victime de Christelle Blétry, assassinée en 1996. - France 3 Bourgogne - Michel GILLOT, Christophe GAILLARD, Patrick JOUANIN
Reportage : Michel GILLOT, Christophe GAILLARD, Patrick JOUANIN
Intervenants : Marie Pichon, mère de Christelle Maillery
Bruna Bourget, trésorière de l'association Christelle
Marie-Rose Blétry, mère de Christelle Blétry
Michel Bluzet, père de Virginie Bluzet
Bernard Hommey, président de l'association Christelle

A lire aussi

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus