Meurtre d'Anne-Sophie Girollet : l'ADN était au cœur des débats ce lundi

La deuxième semaine du procès aux assises de l'affaire Girollet s'est ouverte ce lundi 19 septembre au tribunal de Chalon. Au coeur des débats : l'ADN retrouvée dans le véhicule de la victime.

Par C.T.

Ce lundi 19 septembre s'ouvrait la 5ème journée du procès de Jacky Martin aux assises de Saône-et-Loire. Au centre des débats, les expertises ADN, celles réalisées au moment des faits sur la voiture et les effets personnels de la victime, et les nouvelles analyses menées en 2012.

C'est lors de la deuxième série d'analyses qu'un ADN ressemblant à celui de Jacky Martin a été retrouvé dans la voiture et sur le tee-shirt d'Anne-Sophie Girollet. D'où son interpellation le 19 juin 2012 alors qu'il n'était jamais apparu dans le dossier jusque-là.

Une journée assez longue, puisque 3 laboratoires différents, avec des techniques aussi différentes sont intervenues. La défense a pointé qu'il n'y avait pas de sécurité scientifique dans ces analyses rappelant également qu'un expert suisse n'était pas reconnu comme spécialiste dans son pays.

Les parties civiles ont regretté ces nouveaux détours juridiques voulant recentrer les débats sur le fond.

Ce mardi, le CV et la personnalité de l'accusé seront à l'ordre du jour.

Voir le reportage de Gabriel Talon et Dalila Iberrakene, avec :
  • Me Philippe Screve, Avocat de Jacky Martin
  • Me Béatrice Saggio Avocate de la partie civile
Affaire Girollet : 5e journée
La deuxième semaine du procès aux assises de l'affaire Girollet s'est ouverte ce lundi 19 septembre au tribunal de Chalon. Au coeur des débats : l'ADN retrouvée dans le véhicule de la victime.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus