Grêle en Saône-et-Loire : le parc photovoltaïque de Vitry-en-Charollais détruit aux trois quarts, juste avant sa mise en service

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lisa Guyenne

Une semaine après l'orage de grêle ultra-localisé qui a ravagé les alentours de Digoin et Paray-le-Monial, les conséquences des dégâts sont encore bien visibles. Le parc photovoltaïque flambant neuf de Vitry-en-Charollais est hors d'usage. Il devait être mis en service le 1er juillet.

Les panneaux solaires sont déformés, gondolés par les énormes grêlons qui se sont abattus sur la région mardi dernier, le 21 juin. "80% du parc est touché", explique le groupe Luxel. L'exploitant du parc photovoltaïque de Vitry-en-Charollais était censé mettre en service ses 26 000 panneaux d'ici début juillet. Impossible désormais.

"L'expertise est toujours en cours, mais les réparations seront conséquentes et prendront plusieurs mois."

Luxel (exploitant du parc photovoltaïque de Vitry-en-Charollais)

Une semaine après le passage de cet épisode orageux d'une rare violence, la centrale photovoltaïque est toujours sous surveillance. Des équipes sont sur place afin d'intervenir en cas, notamment, de départ de feu : ce fut le cas mercredi 22 juin, lorsqu'un court-circuit a déclenché un incendie sur le site.

Toutes les communes des alentours ont été touchées

Outre le parc photovoltaïque, c'est tout le périmètre de Digoin, Paray-le-Monial, Vitry-en-Charollais et Saint-Léger-lès-Paray qui a été touché par cet orage de grêle dans la soirée du 21 juin.

"Sur Vitry-en-Charollais, on est 1 100 habitants pour 480 maisons et bâtiments. Pour l'instant, 450 sont sinistrés."

Daniel Therville, maire de Vitry-en-Charollais

► À LIRE AUSSI - EN IMAGES. Après les orages de grêle en Saône-et-Loire : "tout est foutu !"

Et les habitants ne sont pas au bout de leurs peines. L'état de catastrophe naturelle ne sera pas reconnu, car la grêle ne fait pas partie des sinistres pouvant être couverts dans ces circonstances. En revanche, elle est souvent comprise dans les contrats individuels d'assurances de bâtiments : pensez à vérifier.

Quand aux véhicules - plusieurs dizaines de voitures ont été totalement détruites par les grêlons - cela dépend de l'assurance à laquelle ont souscrit les conducteurs.