La préfecture de Saône-et-Loire interdit les rave et free-parties pour le Nouvel An

Dans un communiqué, la préfecture de Saône-et-Loire a interdit jusqu'au 2 janvier tous rassemblements festifs à caractère musical et la circulation de tout véhicule transportant du matériel de sonorisation. Cet arrêté fait suite à l'organisation de plusieurs rave-party dans le département

Pour le Nouvel An, les habitants de Saône-et-Loire ne pourront pas organiser de rave-party sur tout le territoire. Dans un communiqué, la préfecture a interdit, jusqu'au 2 janvier à huit heures, tous "rassemblements festifs à caractère musical, autre que ceux régulièrement déclarés en préfecture ou sous-préfecture."

Arrêté Interdiction des Free Party du 29 Decembre Au 2 Janvier en Saône-et-Loire by France Télévisions on Scribd

Yves Séguy, le préfet du département, justifie cette interdiction par la possibilité qu'une rave-party de grande ampleur et non autorisée soit organisée en Saône-et-Loire et par le risque de trouble à l'ordre public que cela pose.

Qu'est-ce qu'une rave party ?

Une rave-party est donc un rassemblement festif ou dansant. Pendant plusieurs jours, des personnes se retrouvent autour de styles musicaux comme de la techno ou de la house. La musique y est diffusée sur des "sound systems", plusieurs enceintes collées entre elles qui forment un mur. D'où l'interdiction du préfet de Saône-et-Loire de transporter ce type de matériel.

Généralement, ces rassemblements sont organisés par des collectifs indépendants, chargés de trouver les lieux adéquats pour ces fêtes. Il peut donc s'agir de lieux en plein air, comme celle de Villegongis, dans l'Indre, qui avait ramené pas moins de 10 000 participants. Mais aussi dans des hangars voire des lieux désaffectés

Pas la première dans le département

Dans son arrêté, Yves Séguy explique que "des rassemblements identiques se sont déroulés dans le département." En juillet dernier, a concentré 400 à 500 personnes sur un terrain privé à ciel ouvert de la commune d'Igornay (Saône-et-Loire). Lors de cette fête, la préfecture précise qu'une jeune femme aurait été blessée. Cette commune avait déjà accueilli une rave en juillet 2021. 500 personnes s'étaient alors réunies et, à l’époque, aucun débordement n'avait été constaté.

En cas de non-respect de l'arrêté, les personnes peuvent être punies d'une amende allant jusqu'à 1 500  € ou 3 000 € en cas de récidive. De plus, leur matériel pourra être confisqué par les autorités.

Par ailleurs, d'autres interdictions, portant notamment sur la consommation d'alcool sur la voie publique ou sur l'usage de feu d'artifice sont mises en place jusqu'au 1er janvier dans des villes comme Chalon-sur-Saône ou Mâcon.

 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité