• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Alstom lance un plan de restructuration, l’action bondit en Bourse

Le titre Alstom a signé la plus forte hausse du CAC 40 à la Bourse de Paris mercredi 6 novembre 2013. Le groupe a annoncé un nouveau plan de cessions et une intensification des économies, avec la suppression de 1 300 postes. L'impact sera "minime en France" affirme le groupe.

Par avec AFP

Un plan de restructuration salué par la Bourse

A 10h54 (09h54 GMT), la valeur prenait 5,63% à 28,61 euros, alors que l'indice CAC 40 gagnait 0,73%. Le groupe a annoncé une "accélération" de ses économies et un nouveau plan de cession, avec la vente envisagée d'une participation minoritaire dans sa branche de construction ferroviaire, après un premier semestre plutôt meilleur qu'attendu.

Alstom a "lancé un programme de cession d'actifs visant à générer 1 à 2 milliards d'euros par la cession envisagée d'une participation minoritaire dans Alstom Transport et la vente d'actifs non-stratégiques", indique son patron Patrick Kron. "Les cessions d'actifs permettront certainement d'éviter une nouvelle augmentation de capital et de maintenir la dette nette à des niveaux raisonnables", estime un courtier parisien.

Dans le cadre de ses efforts d'économies, Alstom prévoit en outre 1 300 suppressions d'emplois, "essentiellement en Europe", qui concerneront les activités de construction de centrales  électriques et l'informatique du groupe industriel français. Par ailleurs, les résultats du premier semestre décalé (avril-septembre), s'ils se traduisent par une chute des commandes (-22% à 9,43 milliards d'euros), dénotent une amélioration de l'activité au deuxième trimestre, indique Alstom.

Quid du site d'Alstom au Creusot en Saône-et-Loire ?

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a assuré à sa sortie du Conseil des ministres que les suppressions d'emplois chez Alstom en Europe n'auraient "pas d'impact en France". Interrogé, Alstom a pour sa part indiqué que l'impact serait
"minime en France". Pour le moment, il n’y aurait donc pas lieu de s’inquiéter pour le site du Creusot en Saône-et-Loire, qui est spécialisé dans la construction de bogies. 

Le carnet de commandes de l’usine bourguignonne se remplit régulièrement. En octobre, François Hollande a signé le plus gros contrat de l’histoire d’Alstom : il s’agit de la livraison de 600 trains et de 3600 wagons à Prasa, l'agence publique des trains de passagers sud-africains. En juillet dernier, Alstom a aussi été retenu pour le plus grand chantier de métro du monde en Arabie Saoudite. Par ailleurs la SNCF a confirmé la commande de 40 nouvelles rames TGV Euroduplex, le train à très grande vitesse à deux niveaux d’Alstom. Tous ces contrats vont apporter du travail à l'usine de Saône-et-Loire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus