Saône-et-Loire : ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron lors de sa visite au Creusot

Après déjà deux reports, cette fois, la venue du président en Saône-et-Loire est annoncée par un communiqué officiel. Le chef de l'État est attendu mardi 8 décembre dans l'après-midi au Creusot. La visite devrait être consacrée à la relance de la filière nucléaire. 
Emmanuel Macron, président de la République en visite dans le Doubs lundi 10 juin 2020
Emmanuel Macron, président de la République en visite dans le Doubs lundi 10 juin 2020 © Alastair Grant - AFP
D'abord envisagée mardi 20 puis le 27 octobre, la visite du chef de l'État avait été reportée après l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine et l'assassinat de Samuel Paty, puis le reconfinement. Samedi 5 décembre, l'Élysée a annoncé que ce déplacement devrait avoir lieu mardi 8 décembre à partir de 15 heures. 

Emmanuel Macron sera accompagné de trois membres du gouvernement : Barbara Pompili, ministre de la Transition Écologique,  Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance et Florence Parly, ministre des Armées.
 

Trois ministres et des annonces importantes

Le chef de l'État visitera l'usine de Framatome avec le PDG du groupe, Bernard Fontana et le directeur du site. Plusieurs représentants de la filière nucléaire civile et militaire seront également présents : EDF, Orano, le CEA, TechnicAtome ou l'entreprise Naval Group.

Le site du Creusot a été choisi car il est l'exemple de l'entremêlement du nucléaire civil et militaire, a-t-on appris auprès de l'Élysée. Le président de la République doit rappeler lors de sa visite que le nucléaire civil et militaire est ce qui donne à la France un statut de grande puissance, que celui-ci est essentiel à la dissuasion et est la clé de voûte de la défense française. Cette visite sera également l'occasion pour le chef de l'État de rappeler le niveau d'excellence qu'il attend de la filière, a indiqué la même source.

Parmi les annonces qui devaient être faites, certains médias spécialisés évoquent la commande d'un futur porte-avions français doté d'une propulsion nucléaire. Une information que pourrait confirmer la présence de la ministre des Armées  lors du déplacement.
 
En mai 2016, alors ministre de l'Économie et de l'Industrie, Emmanuel Macron était déjà venu sur le site du Creusot (ex-Areva) pour appeler à une refonte de la filière nucléaire française. "Vous êtes un morceau essentiel de cette ré-industrialisation française" avait alors plaidé le ministre.

La dernière visite du chef de l'Étar en Bourgogne date de février 2019. Dans le cadre du Grand débat, Emmanuel Macron était venu échanger avec des jeunes à Autun et Étang-sur-Arroux.
 
Nucléaire : quelles annonces ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron politique nucléaire environnement industrie économie armée énergie