Cauet accusé de viols : une nouvelle plainte déposée contre l'animateur radio

Jeudi 8 février, une femme a déposé plainte contre Sébastien Cauet pour des faits de viol et d'agression sexuelle. Il s'agit de la cinquième personne à accuser l'animateur de radio, un peu plus de deux mois après Julie, la Mâconnaise qui a révélé l'affaire.

Et de cinq. Depuis jeudi 8 février, l'animateur de radio Sébastien Cauet, est visé par une nouvelle plainte pour viol et agression sexuelle, révèle BFMTV. Une information confirmée par plusieurs médias nationaux. La plaignante, majeure au moment des faits, dénonce des faits qui se sont produits dans les années 1990, et donc potentiellement prescrits.

Contactés, les avocats de Cauet n'ont pas répondu à nos sollicitations. Mais dans des messages vocaux sur son compte Instagram, l'animateur dénonce un "complot" et regrette que "tout le monde piétine la présomption d'innocence".

Une première plainte déposée en novembre 2022

Lorsqu'elle avait éclaté fin novembre 2023, l'affaire avait fait l'effet d'une petite bombe. À l'origine des accusations, Julie, une jeune femme originaire de Mâcon (Saône-et-Loire). Aujourd'hui âgée de 25 ans, elle affirmait avoir été violée par Sébastien Cauet quand elle avait 16 et 24 ans.

Il se met à côté de moi et baisse son pantalon de quelques centimètres. Il me demande de lui faire une fellation.

Julie,

qui accuse Cauet d'agression sexuelle et de viol

Selon elle, les premiers faits se sont produits en 2014, date à laquelle elle est invitée par l'animateur à Genève (Suisse) après une première rencontre dans le cadre d'un jeu-concours. Elle-même passionnée de radio, Julie emmène avec elle une maquette pour la faire écouter à la vedette de NRJ. "On se rejoint à l’hôtel. Il me dit de m’asseoir et de lui faire écouter. Il se met à côté de moi et baisse son pantalon de quelques centimètres. Il me demande de lui faire une fellation. Il me dit que c’est comme ça qu’on réussit."

► À LIRE AUSSI - Cauet accusé de viols : deux mois après la première plainte d'une Mâconnaise, où en est l'affaire

Julie continue d'échanger jusqu'en 2022 avec Sébastien Cauet, quand ce dernier, toujours selon la plaignante, la contraint à nouveau à des actes sexuels. "Un soir, on se rejoint devant le studio de NRJ et il me ramène. Je monte dans sa voiture et ça recommence. Il me contraint verbalement." Elle finit par déposer plainte plus d'un an après, le 18 novembre 2023, à Bourg-en-Bresse (Ain).

Trois autres plaintes se succèdent

Quelques jours plus tard, Julie choisit France 3 Bourgogne pour accorder l'une de ses premières interviews. Elle souhaite alors conserver son anonymat, afin de se protéger du déferlement médiatique. Une précaution qui n'a malheureusement pas suffi : violemment prise à partie sur les réseaux sociaux, elle a finalement décidé de témoigner à visage découvert pour la première fois sur le plateau de l'émission Touche pas à mon poste.

Son témoignage aura eu un effet boule de neige. Dans la foulée, trois autre plaintes ont été déposées pour des faits similaires, par autant de femmes différentes. Sébastien Cauet, de son côté, a toujours nié en bloc. Il a lui aussi saisi la justice pour "tentative d'extorsion de fonds en bande organisée" et "dénonciation calomnieuse".

En attendant, NRJ l'a retiré de l'antenne. Décision là encore contestée par l'animateur, qui a assigné la radio devant le tribunal de commerce de Paris "pour obtenir à titre principal l'exécution forcée de leurs accords et la possibilité de revenir à l'antenne", indiquait à l'AFP son avocat Me Frédéric Lamoureux le 16 janvier dernier. À ce jour, la justice n'a toujours pas rendu sa décision.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité