Mâcon : des agents de l’ONF ont manifesté leurs inquiétudes

Une grève et une manifestation sont organisées jeudi 17 mai 2018, à Mâcon / © Damien Boutillet / France 3 Bourgogne
Une grève et une manifestation sont organisées jeudi 17 mai 2018, à Mâcon / © Damien Boutillet / France 3 Bourgogne

L’intersyndicale de l’ONF (Office national des forêts) a appelé à la grève dans plusieurs villes de France, jeudi 17 mai 2018. Des agents de Bourgogne-Franche-Comté et de Rhône -Alpes se sont rassemblés à Mâcon, en Saône-et-Loire.

Par Valentin Chatelier

Ils craignent une privatisation de la gestion des forêts publiques et le font savoir. Une manifestation a été organisée à Mâcon, en Saône-et-Loire. Environ 300 personnes étaient présentes.

Les manifestants ont défilé au centre-ville et distribué des tracts aux passants pour expliquer les raisons de leur mobilisation. 

Ils ont également planté des chênes au square de la Paix comme symboles des fonctions de la forêt et des missions des forestiers.


Mâcon : la colère des agents de l’ONF
Des syndicats de l’ONF (Office National des Forêts) ont organisé des manifestations dans plusieurs villes de France, dont Mâcon, en Saône-et-Loire. Ils craignent de voir se mettre en place "la privatisation de la gestion des forêts publiques". Ils dénoncent aussi les tentatives pour "faire passer en force une convention collective qui revoit à la baisse les rémunérations de nombreux salariés". - Le reportage de Damien Boutillet, Romy Ho-A-Chuck et Eric Vial avec : -Léa -Gilles -Daniel -Patrice Martin, Secrétaire national Syndicat national unifié des personnes de la forêt et des espaces naturels (SNUIPP)


Le communiqué diffusé par France nature environnement (FNE) explique les raisons de cette mobilisation. "L’Office national des forêts est menacé de destruction. La gestion durable des forêts publiques est remise en cause. Protection, biodiversité et accueil du public sont sacrifiés sur l’autel de la ‘rentabilité‘. Les forêts sont de plus en plus considérées comme des usines à bois", indique le communiqué.

L’antenne régionale de FNE a envoyé une lettre ouverte à la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay. Elle met en avant ses inquiétudes sur le devenir des forêts de la région.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le retour de "L'hallali du cerf" à Besançon

Les + Lus