Mâcon : le sommelier Fabrice Sommier, meilleur ouvrier de France 2007, lance son école dédiée aux vins

L'établissement ouvrira ses portes le 22 mars prochain à Mâcon en Saône-et-Loire. Il proposera 30 ateliers aux professionnels comme aux particuliers. Le tout dans une ambiance qui se voudra conviviale et chaleureuse.

L'établissement proposera des formations de 2 à 3 heures, regroupant une trentaine d'ateliers.
L'établissement proposera des formations de 2 à 3 heures, regroupant une trentaine d'ateliers. © Wine School by Fabrice Sommier

L'heure de la rentrée des classes va bientôt sonner pour Fabrice Sommier. Le 22 mars, le sommelier lancera son école de découverte de vins et spiriteux à Mâcon, en Saône-et-Loire. Après 30 ans de carrière dans des établissements prestigieux, dont le Georges Blanc dans l'Ain (trois étoiles au Guide Michelin), et un titre de meilleur ouvrier de France en sommellerie acquis le 15 mars 2007, le Berrichon d’origine a décidé de revêtir le costume de professeur, associé à sa compagne, Charlotte Sugier.

Une manière pour lui de partager sa passion et son expérience. Le tout au carrefour du Beaujolais et de la Bourgogne, dans une ville réputée pour ses vignobles de qualité. "La transmission ça reste un vrai crédo pour les meilleurs ouvriers de France. Et j’ai remarqué qu’on me demandait souvent des lieux où on pouvait prendre des cours pour déguster du vin. Sur Mâcon, il n’y avait rien du tout. Ce qui est étonnant, la ville est connue dans le monde entier pour ses vins. Alors, j’ai longuement réfléchi et j’ai décidé de me lancer après le premier confinement", détaille Fabrice Sommier.

Fabrice Sommier a décidé de se lancer dans cette aventure durant le premier confinement.
Fabrice Sommier a décidé de se lancer dans cette aventure durant le premier confinement. © Wine School by Fabrice Sommier

Le boom de l'œnologie en 2020

Confinés chez eux et privés d’activités à l’extérieur, beaucoup de Français se sont réfugiés dans des cours en ligne consacrés à l’apprentissage du vin. En 2020, les leçons dédiées à cette spécialité ont augmenté de 800% sur internet. Les œnologues en herbe vont donc pouvoir continuer à combler leur soif de connaissances grâce à l’ouverture de cette école.

La Wine School de Fabrice Sommier propose une formation non diplomante composée de 30 ateliers, répartis en quatre domaines fondamentaux : dégustation des vins, les arômes des vins, la France et ses régions viticoles, le monde et ses continents du vin. Prix d'une session : 68 euros pour deux heures, 90 euros pour trois.

L’idée, c’est de ne pas être réducteur et d’accepter tout le monde à tous les niveaux. Les gens doivent venir pour passer un bon moment.

Fabrice Sommier, fondateur de la Wine School

L’enseignement est destiné aux professionnels comme aux particuliers. Pour plus d’interactions, les sessions accueilleront des groupes de 8 à 10 personnes. L’occasion d’apprendre tout en passant un moment chaleureux. "Mon but, à ma toute petite échelle, c’est d’essayer de rendre les gens heureux. Ça fait partie d’un moment de convivialité".

6 à 9 vins seront alors proposés à la dégustation. "On veut donner aux gens quelque chose d’accessible et la capacité à mettre des mots sur leurs émotions. Ils savent dire s’ils aiment ou pas, mais pas forcément mettre des mots sur un arôme et sur ce qu’ils ressentent", estime Fabrice Sommier.

Un institut dans une maison de maître

Les leçons seront prodiguées dans une maison de maître du XIXème siècle, adaptée pour offrir un cadre ludique et chaleureux. "C’est un lieu magnifique, assure le meilleur ouvrier de France. Je veux que les gens aient envie d’y revenir, qu’ils passent un bon moment, un instant de détente et de compréhension".

On ne peut plus voyager, moi je peux vous amener faire un tour du monde avec un verre de vin tout en apprenant.

Fabrice Sommier, fondateur de la Wine School

Si les premiers ateliers seront proposés au public lundi prochain, l’école a été inaugurée ce 15 mars, en présence du maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois, et des partenaires qui ont soutenu le projet de Fabrice Sommier. "Une trentaine de personnes étaient là. On a partagé le verre de l’amitié", raconte celui qui a découvert le vin grâce à son grand-père. Une date symbolique pour le sommelier, qui a été désigné meilleur ouvrier de France le 15 mars 2007.

Mais la Wine School ne proposera pas seulement des ateliers de découverte de vins et spiritueux. Fabrice Sommier fourmille d’idées. "Le vin est une source intarissable et nous offre une ouverture fabuleuse sur d’autres domaines. On peut tout faire, le champ des possibles est immense".

L’établissement devrait alors proposer des événements d’entreprise, des présentations de vignobles, des nuits thématiques consacrées au goût ou encore des balades œnologiques.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture vins gastronomie