• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Météo : le coup de froid glace les professionnels du tourisme

enseigne d'hôtel / © Romy Ho-A-Chuck
enseigne d'hôtel / © Romy Ho-A-Chuck

En Saône-et-Loire, restaurateurs et hôtelliers savent que leur chiffre d'affaires est étroitement lié au beau temps. Le froid des ponts printanniers les inquiète.

Par Tiphaine Pfeiffer

Le froid de mai n'annonce rien qui vaille pour les professionnels de l'hôtellerie.

Traditionnellement, ce sont les ponts du Printemps qui donne le coup d'envoi de la saison haute.
Avec les températures automnales relevées en ce début mai, le cahier de réservation est loin d'être rempli à l'hôtel de Bourgogne, un établissement trois étoiles situé près de la gare de Mâcon.

Au mois de mai, le taux d'occupation est deux fois moins important qu'en 2018 : 10 chambres sur 59 réservées chaque jour.
 
panneaux hôtels / © Romy Ho-A-Chuck
panneaux hôtels / © Romy Ho-A-Chuck


D'autant que le calendrier n'aide pas car les 1er et 8 mai tombent des mercredis, des jours moins favorables pour les prises de congés.

"Normalement, à cette période, on tourne à 75 % de taux d'occupation. là on pourrait être à 15% de moins " explique Patrick Revoyre, président de l'UMIH 71 (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie)  
 

Deux années très ensoleillées

Les établissements de Saône-et-Loire, toutes catégories confondues, restaient sur deux années ensoleillées, en 2017 et 2018. 

Les taux d'occupations flirtaient avec les 60% en moyenne en mai et  70% au plus fort de l'été.
 
fréquentation hôtellerie 71 / © France 3 Bourgogne
fréquentation hôtellerie 71 / © France 3 Bourgogne

Pour les campings, les chiffres de fréquentation étaient également très satisfaisants.
 
fréquentation campings 71 / © France 3 Bourgogne
fréquentation campings 71 / © France 3 Bourgogne


Pour le comité départemental du tourisme de Saône-et-Loire, il est impératif de ne pas miser toute son activité sur la saison haute.
La promotion des courts-séjours doit se développer.

Du parc zoologique de Romanèche-Thorins à la Basilique de Paray-le Monial et ses 450 000 visiteurs chaque année ou la Roche de Solutré
l'ensemble du secteur touristique attend la fin du mois de mai 2019 et le jeudi de l'ascension pour lancer officiellement la saison estivale.


Un reportage de Florent Motey, Romy Ho-A-Chuck, Vincent Chapuis  et Philippe Sabatier

Intervenants :
  • Jérôme Pouponnot, directeur de l'Hôtel de Bourgogne (Mâcon)
  • Patrick REVOYRE, président de l'UMIH 71, Union des métiers et des industries de l'hôtellerie
  • Arnaud Durix, président du Comité départemental de tourisme de Saône-et-Loire


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait film amateur du 8 septembre 1944 et témoignages ancien maquisard

Les + Lus