• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Pourquoi Antoine Griezmann a-t-il pleuré de bonheur ?

Antoine Griezmann, nouvelle recrue du FC Barcelone, espère gagner le championnat, la Coupe et la Ligue des champions pour la saison 2019-2020. / © LLUIS GENE / AFP
Antoine Griezmann, nouvelle recrue du FC Barcelone, espère gagner le championnat, la Coupe et la Ligue des champions pour la saison 2019-2020. / © LLUIS GENE / AFP

Le Mâconnais Antoine Griezmann a rejoint son nouveau club le FC Barcelone depuis le 14 juillet. Une semaine plus tard, il  fait le point et revient notamment sur les conditions dans lesquelles il a quitté l'Atlético de Madrid.
 

Par avec AFP

Quels sont les objectifs d’Antoine Griezmann pour la saison 2019-2020 ?

Gagner le championnat, la Coupe et la Ligue des champions : Antoine Griezmann ne manque pas d’ambition pour la saison 2019-2020. C’est ce qu’il a expliqué au quotidien sportif espagnol Marca dimanche 21 juillet 2019.

L’attaquant vedette de l’équipe de France de foot a plusieurs objectifs sur sa liste : "si vous demandez aux supporters, ils vous diront les trois titres. Et les joueurs et les dirigeants aussi. Et moi aussi. Nous avons une équipe pour tout gagner. C'est difficile mais il faudra travailler pour cela."

 



"Ils m'ont beaucoup aimé et quand on part, ça peut faire mal"

Une semaine après son arrivée au FC Barcelone, Antoine Griezmann dit avoir "pleuré de bonheur" quand son transfert s'est enfin débloqué, après plusieurs semaines très tendues avec l'Atlético de Madrid, qui contestait son départ.

Mais "Grizou" reconnaît qu’il aurait aimé quitter le club "à la manière de Juanfran ou Diego" Godin, ses deux ex-coéquipiers qui ont eu droit à une cérémonie d'hommage lors de leur départ.

Le Mâconnais avait, lui, annoncé, son départ de l'Atlético dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux dès la mi-mai. "Le pire, c'était cette vidéo, mais je n'ai pas pu faire autrement", dit-il, assurant que le club lui a demandé d'annoncer ainsi son départ.

 


"J'ai pu dire au revoir aux joueurs, aux intendants, au staff médical, à tout le monde, c'est le plus important", conclut Antoine Griezmann. Cela dit, il s'attend à être sifflé lors de son prochain match face à l'Atlético de Madrid, au stade Metropolitano.

"Ça fait partie du football : ils m'ont beaucoup aimé et quand quelqu'un part, ça peut faire mal."

 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus