Les TPE : très petites entreprises mais actrices majeures de la région

En Bourgogne France-Comté, les TPE se concentrent dans les secteurs du BTP, de la vente en détail, de la restauration et des services aux personnes. / © France 3 Bourgogne Franche-Comté
En Bourgogne France-Comté, les TPE se concentrent dans les secteurs du BTP, de la vente en détail, de la restauration et des services aux personnes. / © France 3 Bourgogne Franche-Comté

Plus de la moitié des entreprises de Bourgogne Franche-Comté sont des très petites entreprises, des structures de moins de 10 salariés. Ce modèle possède ses avantages et ses inconvénient Reportage en Saône-et-Loire.

Par Anouk Passelac

Petites, oui, mais non négligeables. En Bourgogne Franche-Comté, plus de la moitié des entreprises régionales sont des très petites entreprises (TPE), selon une étude de l’Insee de mars 2018.

Ces structures de moins de 10 salariés exercent principalement dans les secteurs de la construction et de la vente en détail. Viennent ensuite la restauration et les services aux personnes.

Les chiffres clés :
Les TPE : très petites entreprises mais actrices majeures de la région
Reportage: Elsa Bezin


Des structures indépendantes mais aussi plus fragiles


Régina Royer, monitrice d’auto-école dans une TPE à Mâcon, cette structure est un atout "pour la proximité, l’entente et la communication entre l’employeur et l’employé". En revanche pour le patron de cette auto-école, Ali Mourid, le statut de TPE est plus un état de fait qu’un choix: "On est 5 salariés. On aimerait être plus mais ce n’est pas possible au niveau des charges.", explique le gérant.
Les TPE : très petites entreprises mais actrices majeures de la région
Intervenants: Geneviève, stagiaire d'auto-école / Régina Royer, monitrice d'auto-école / Ali Mourid, gérant d'auto-école / Olivier Wackenhein, gérant de société / Emmanuel Thillet, chef d'enteprise - Membre élu de la CCI 71. Reportage: Damien Boutillet, Romy Ho-a-Chuck, Laurence Crotet-Beudet.
Pour Olivier Wackenhein, patron d’une entreprise de sonorisation qui embauche un salarié, les TPE sont un atout: "c’est un statut intéressant parce qu’on est indépendant". En revanche, il est plus sceptique quant à la viabilité de telles entreprises, "quand on voit les centre-ville qui meurent parce que les gens ne se déplacent plus."

Emmanuel Thillet, chef d'entreprise et membre de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Saône-et-Loire, résume les avantages et les inconvénients des TPE: "Un ancrage local, ce qui empêche par contre un développement plus large car les structures sont trop légères pour pouvoir conquérir les marchés extérieurs."

Avec leurs 80 000 employés et leur chiffre d’affaire de 750 000 euros, les TPE de Bourgogne Franche-Comté restent un acteur-clé de la région.

Sur le même sujet

Côte-d'Or : focus sur l'emploi dans la filière viti-vinicole

Les + Lus