Saône-et-Loire : un aspirateur pour lutter contre la pyrale du buis !

A Fontaines, en Saône-et-Loire, on utilise un aspirateur pour lutter contre la pyrale du buis, un papillon venu d'Asie qui ravage les feuillages.
A Fontaines, en Saône-et-Loire, on utilise un aspirateur pour lutter contre la pyrale du buis, un papillon venu d'Asie qui ravage les feuillages.

La pyrale du buis est un papillon venu d'Asie qui ravage les feuillages. Pour tenter d’éradiquer ce fléau, diverses solutions sont tentées. A Fontaines, en Saône-et-Loire, la ville utilise… un aspirateur et espère convaincre les autres communes de faire de même.

Par B.L.

Chaque papillon peut pondre 1 200 œufs

Des milliers de papillons qui envahissent les jardins à la nuit tombée pendant l’été, ce spectacle est devenu habituel en Saône-et-Loire.
Les habitants utilisent divers moyens pour piéger ces insectes nuisibles (récipients remplis d’eau, capsules à phéromones, etc).

Saône-et-Loire : un aspirateur pour lutter contre la pyrale du buis !
La pyrale du buis est un papillon venu d'Asie. Arrivé par accident en France en 2008, l’insecte ravage les haies. Pour tenter d’éradiquer ce fléau, diverses solutions sont tentées. En Saône-et-Loire, Jean-Claude Gress le maire de Fontaines utilise… un aspirateur.  - Le reportage de Jaël Galichet, Julianne Paul et Philippe Sabatier


L’objectif est d’empêcher les papillons de pondre et de déposer leurs œufs sur les feuilles. Car, ceux-ci donnent naissance à des larves, qui une fois devenues chenilles dévorent les feuilles avoisinantes.

Ces chenilles atteignent leur taille maximale au bout d’un mois environ. A ce moment-là, elles tissent un cocon dont un papillon sortira quelques semaines plus tard. Et le cycle est reparti… Chaque papillon peut pondre 1 200 œufs.

Une chenille de la pyrale du buis / © Jaël Galichet
Une chenille de la pyrale du buis / © Jaël Galichet


Selon le climat, l'insecte de la pyrale du buis a une capacité de 2 à 3 générations par an.
"Les chenilles de la dernière génération passent l'hiver protégées dans un cocon ou dans les anfractuosités de l'écorce. Ces chenilles hivernantes reprendront leur activité à la sortie de l'hiver et continueront leur développement", indique Fredon, la Fédération Régionale de Défense contre les organismes nuisibles.

La chenille de la pyrale du buis ronge les feuilles des haies et des buissons. / © Jaël Galichet
La chenille de la pyrale du buis ronge les feuilles des haies et des buissons. / © Jaël Galichet

Un aspirateur contre les papillons

A Fontaines, à une dizaine de kilomètres de Chalon-sur-Saône, la pyrale du buis cause de multiples dégâts. "Le risque majeur, c’est le risque de l’incendie avec le bois mort", s'alarme le maire.

Pour exterminer les papillons, Jean-Claude Gress utilise un spot lumineux et un aspirateur. Il espère convaincre ses collègues de faire de même.
"Cette action n’a d’intérêt que si toutes les communes de Saône-et-Loire prennent le taureau par les cornes et font la même chose que nous. Quand on voit la densité de papillons autour de nous, ce n’est pas nous pauvres Fontenois qui allons régler le problème", précise-t-il.


Le reportage de Jaël Galichet, Julianne Paul, Gabriel Talon, Anthony Borlot et Philippe Sabatier
Intervenants :
-Jean-Claude Gress, maire de Fontaines (DVD)
-Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire (LREM)



Le papillon de la pyrale du buis apprécie particulièrement les fruits / © Jaël Galichet
Le papillon de la pyrale du buis apprécie particulièrement les fruits / © Jaël Galichet


Davantage de Bourguignons pourraient être incités à entamer la lutte, car si la chenille ne s'attaque qu'au buis, on a constaté que ce papillon apprécie particulièrement les fruits.
"Ils pourraient être un problème de taille pour les vignes", fait-on remarquer à Fontaines.


 

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus