Saône-et-Loire : Framatome recrute 300 emplois dans la filière nucléaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.L.
Le site de Framatome Creusot-Forge (juillet 2018)
Le site de Framatome Creusot-Forge (juillet 2018) © FTV

Le 25 janvier dernier, l'Autorité de Sûreté Nucléaire redonnait son feu vert à Framatome pour reprendre son activité de fabrication de composants pour les centrales nucléaires. Les sites bourguignons peuvent se réjouir, car l'embellie est porteuse d'un recrutement de 300 personnes sur 2019.

Les 3 sites bourguignons concernés
150 emplois environ vont concerner le site de Saint-Marcel, dans l'agglomération du Grand Chalon. Une centaine d'embauches est prévue à Chalon-sur-Saône, et une cinquantaine au Creusot.

Les postes recherchés sont essentiellement des opérateurs en production tel que des soudeurs, des usineurs, mais aussi des techniciens de maintenance, de qualité et de méthodes.

Un renouvellement, après les 340 départs entre 2016 et 2017
Une bonne nouvelle pour les 2 150 salariés de Framatome en Saône-et-Loire, puisqu’entre 2016 et 2017, le groupe avait été touché par un important plan de départ volontaire au niveau national. Près de 4 000 personnes avaient décidé de quitter anciennement Areva, dont pas moins de 340 sur les trois sites de Saône-et-Loire.

Framatome est détenue par le groupe EDF (75,5 %), Mitsubishi Heavy Industries (MHI - 19,5 %) et Assystem (5 %).
 
Saône-et-Loire : Framatome recrute 300 emplois dans la filière nucléaire ©France 3 Bourgogne

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.