Les "Francos Gourmandes", nées à Tournus, s’installent à Tours

Les "Francos Gourmandes" allient musique, gastronomie et art de vivre. Ce festival est né à Tournus en Bourgogne en 2012. Il s’installe à Tours, en Val de Loire, où la première édition aura lieu du 15 au 17 septembre 2017.

L’idée du festival des Francos Gourmandes avait vu le jour à l’époque où Arnaud Montebourg était président du conseil général de Saône-et-Loire.


La première édition, parrainée par le chef Jean-François Piège, avait eu lieu en juin 2012 avec sur scène Charlie Winston, Camille, Yves Jamait, Bénabar…


Cet évènement festif attirait chaque année de plus en plus de festivaliers : de 12 000 entrées la première année, on était passé à 20 000 la troisième année.





Mais, dès la 4e édition, les incertitudes avaient commencé à planer sur la viabilité des Francos Gourmandes malgré les dotations financières des collectivités locales (conseil général, conseil régional, ville de Tournus et la communauté de communes). Sur 4 ans, le conseil général de Saône-et-Loire avait dépensé 700 000 euros et le conseil régional de Bourgogne 430 000 euros.



Finalement, en décembre 2015, à quelques jours de la fusion des régions, Morgane Groupe (la société organisatrice des Francos Gourmandes) avait annoncé qu’il n’y aurait pas de 5e édition à Tournus. Outre les problèmes d'équilibre financier, elle estimait notamment que "le nouveau contexte régional, issu de la réforme territoriale et des échéances électorales de fin d’année, ne laisse aucune visibilité quant à la volonté de soutien de la nouvelle Région, indispensable à l’existence et la réussite de ce projet".



C’est ainsi que les concerts en plein air, accompagnés de joutes culinaires et de savoureux paniers pique-nique, ont quitté Tournus pour aller s’installer à Tours. Pour mémoire, Tours est une des villes qui constituent le réseau des cités de la gastronomie avec Dijon, Paris-Rungis et Lyon.

"Une bien triste nouvelle que cette annulation des Francos Gourmandes 2016. Tout a-t-il été fait pour les retenir ?" se demandait en décembre 2015, Cécile Untermaïer, député PS de la 4e circonscripition de Saône-et-Loire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie cuisine sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter