Vente d'alcool, feu d'artifice : En Bourgogne-Franche-Comté, le Nouvel An est sous le signe des restrictions

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que 90 000 policiers et gendarmes seront mobilisés dans toute la France lors du Nouvel An. Les dispositifs seront également renforcés en Bourgogne-Franche-Comté pour augmenter les contrôles sur les routes.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Polices, gendarmes ou encore pompiers : pour les forces de sécurité de la Bourgogne-Franche-Comté, le réveillon n'est pas de tout repos. Dans un communiqué, la préfecture de Côte-d'Or a précisé que 650 membres des services de l'Etat seront mobilisés ce dimanche 31 décembre pour "garantir la sécurité et la tranquillité publiques et prévenir le risque terroriste."

Les effectifs de la police judiciaire de Saône-et-Loire doubleront également, et les gendarmes seront postés sur les grands axes routiers pour procéder à des contrôles de taux d’alcool et de stupéfiants. En 2022, L’Observatoire Régional de Sécurité Routière de Bourgogne-Franche-Comté a dénombré que sur les 1 738 accidents de la route, 17 % d'entre eux se font sous l'emprise de l'alcool, et, 24 % sont dus à une vitesse excessive.

Dans un communiqué, la préfecture de l'Yonne rappelle donc les gestes à suivre : "celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas et quand on tient à quelqu’un on le retient."

Des restrictions mises en place dans la région

Pour aller dans ce sens, la vente d'alcool dans les stations-service est également proscrite dans le département. Cependant, ce ne seront pas les seuls produits dans le collimateur des forces de l'ordre lors du Nouvel An. Toutes les préfectures de la région interdisent la distribution, l'achat et la vente de combustibles.

De plus, l'utilisation et le prêt d'article de pyrotechniques, comme des feux d’artifice ou des mortiers sont prohibés, notamment dans les villes comme Dijon (Côte-d'Or), Beaune (Côte-d'Or) ou Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) mais aussi dans des départements entiers tel que le Jura et le Doubs.

Cette restriction sera particulièrement suivie par les forces de l'ordre : le 21 décembre dernier, le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin avait demandé que les préfets répriment systématiquement tout détournement de ces produits.

► À LIRE AUSSI - La préfecture de Saône-et-Loire interdit les raves et free-parties pour le Nouvel An.

Enfin, les rave party seront également interdits par plusieurs préfectures : la Saône-et-Loire donc, mais aussi le Jura, le Territoire de Belfort ou l'Yonne. Au total, 90 000 policiers et gendarmes seront donc présents sur tout le territoire français pour faire respecter les règles en vigueur.