Saône-et-Loire : à Cluny des commerçants se mettent à poil

C'est un mouvement qui prend de l'ampleur, celui des "Artisans à poil". A Cluny, en Saône-et-Loire, le photographe Max Pommier fait poser des commerçants de la ville pour donner une image positive de leur activité en cette période difficile.
 
© Max Pommier

Les commerçants de Cluny "A poil" !

Ces photos de commerçants « à poil », c’est au départ une initiative de l’Union des Commerçants de la ville de Cluny, en Saône-et-Loire, suite à la publication d’une photo de Max Pommier, un photographe professionnel installé dans la ville.

Le 10 novembre 2020, Max Pommier décide de publier une photo de lui avec une légende humoristique "Voilà ma petite contribution dans la série "Quitte à être mis à poil par le gouvernement et la covid, je préfère le faire moi-même"
Amis commerçants, artisans, à qui le tour ?"

Suite à cette publication, une grande partie des commerçants de la ville décide de participer à cette initiative.
Mi-novembre, ils sont déjà une quinzaine de commerçants à être passés devant l’objectif du photographe.
Parmi eux : Jean-Marc Clément, gérant de "Chez la Louise", France Cochy, gérante de la boutique "La Bel'France",  David et Alexandra Landat de la Boulangerie de l’Abbaye … Et ils sont encore nombreux à le solliciter pour des séances photo !
 

Un calendrier 2021 « à poil » !

La plupart de ces photos devraient faire l’objet d’un calendrier prochainement. Il ne manque plus que les autorisations de toutes les personnes photographiées pour lancer sa production.
Ce calendrier est prévu pour les fêtes de fin d’année et sera disponible via les réseaux sociaux ainsi que dans toutes les boutiques de la ville.
Les bénéfices de ses ventes doivent permettre aux commerçants de Cluny d’être exonérés de leur cotisation auprès de l’Union des Commerçants de la ville.
Si les recettes de la vente sont suffisantes, elles permettraient également de créer des animations dans la ville.

► Le photographe Max Pommier était l'invité de l'émission "Ensemble c'est mieux" pour parler de ce projet :
A Cluny, les commerçants se mettent à poil

Max Pommier est photographe industriel et publicitaire de formation. Il s’installe à son compte en 2001 à Cluny et travaille essentiellement dans l’évènementiel aujourd’hui (mariage, naissance, portrait…).

Aujourd’hui mes clients me manquent car je partage avec eux des moments extraordinaires… Je vais reprendre mon travail samedi avec des restrictions…mais heureux de le faire !

Max Pommier, photographe



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie confinement santé société coronavirus/covid-19 photographie culture art