Saône-et-Loire : élan de solidarité pour un routier malien immobilisé sur l'autoroute

Souleyman Diallo va pouvoir reprendre la route grâce à l'aide de routiers. / © France 3 Bourgogne
Souleyman Diallo va pouvoir reprendre la route grâce à l'aide de routiers. / © France 3 Bourgogne

Un routier d'origine malienne, immobilisé depuis le 19 décembre sur une aire d'autoroute en Saône-et-Loire, va pouvoir reprendre la route dès lundi. De nombreuses personnes lui sont venues en aide, alertées par les réseaux sociaux et une web radio écoutée dans le monde entier.

Par M. F. avec Caroline Jouret

L'histoire se termine bien pour Souleyman Diallo. Une histoire extraordinaire pour ce chauffeur routier d'origine malienne, bloqué plusieurs semaines sur l'aire d'autoroute d'Uchizy sur l'A6 en Saône-et-Loire. Le récit de ses péripéties s'est répandu sur les réseaux sociaux.

Le chauffeur arrêté par la gendarmerie roulait dans un camion accidenté. "Il était parti prendre une douche, il avait arrêté son camion. Et un autre camion lui est rentré dedans. Donc quand il est revenu, son camion était enfoncé, raconte Brigitte Bourgeon, la présidente de l'association "Les camionneurs du cœur". Il a dû réparer parce que ses portes arrières étaient cassées. Donc il a mis des sangles. Mais vous comprenez bien qu'un camion sanglé comme ça sur l'autoroute… il a été arrêté."
 

La web radio "Les camionneurs du cœur" lui a porté secours. Elle a ouvert une cagnotte participative pour prendre en charge les frais d'hôtel, de restauration, mais surtout de dépannage qu'elle a avancé, avec la participation d'autres routiers au grand cœur. La cagnotte a permis de récolter 700 euros pour l'instant, sur près de 5 000 dépensés pour venir en aide au chauffeur routier.
 

Un retour prochain au Mali

Souleyman Diallo est en fait agriculteur. Ce camion et tout son chargement, c'est son trésor. Il a quitté le Mali pour venir travailler en Europe, afin d'acheter du matériel agricole et le ramener dans son pays. Là-bas, il veut être un exemple. L'accident a bien failli le faire échouer. La solidarité des routiers l'a sauvé.
 

"Quand j'étais petit, j'écoutais Max Meynier en cachette dans ma chambre avec un petit transistor, se souvient Laurent Allagnat, chef d'entreprise de transports routiers. C'est ce qui m'a donné le goût du métierConcernant Souleyman, j'ai eu beaucoup de galère dans tous les pays que j'ai pu faire et j'étais très content de trouver de l'aide. Il faut rendre la pareille c'est normal".

"Ça m'a beaucoup surpris, confie Souleyman Diallo. Si on m'avait dit qu'ici en Europe on pouvait trouver quelqu'un pour venir t'aider jusqu'au maximum que tu ne croyais pas possible, j'aurais dit que c'était faux". Le Malien va enfin repartir et retrouver sa famille qu'il n'a pas vu depuis son départ il y a trois ans.
 
Saône-et-Loire : élan de solidarité pour un routier malien immobilisé sur l'autoroute

Sur le même sujet

Les + Lus