• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : la Fayencerie de Digoin mise en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

La Fayencerie de Digoin fabrique de la vaisselle et divers objets en céramique. Elle a été placée en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité vendredi 28 juin 2019. La prochaine étape aura lieu le 9 juillet : ce jour-là une réunion est prévue avec la préfecture et des banques.
 

Par B.L. avec Romy Ho-A-Chuck

La Fayencerie de Digoin avait été reprise en 2016 par le groupe Bowden Services. A l’époque, elle connaissait déjà des difficultés.
La situation s’est aggravée, si bien que l’entreprise a été mise en redressement judiciaire en janvier 2019.

Un seul repreneur s’est manifesté : il s’agit de Ke Wang, un entrepreneur chinois de la Région parisienne.
Son offre de reprise a été examinée par le tribunal de commerce de Mâcon vendredi 28 juin 2019. La justice a décidé de placer la faïencerie en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité. Cette décision permet entre autres le versement des salaires.

Parallèlement, l’examen du dossier de reprise se poursuit. Le projet, centré notamment sur l'export, prévoit de garder 43 personnes sur 62. 
Trois banques devaient apporter près de 600 000 euros (200.000 euros chacune) tandis que Ke Wang finançait 215 000 euros.

Mais, il y a deux jours, deux des trois banques ont finalement refusé d’accorder les fonds nécessaires. D’où la réunion qui sera organisée mardi 9 juillet avec les banquiers et le préfet de Saône-et-Loire.


 

Quand les salariés de la Fayencerie de Digoin seront-ils fixés ? 


A noter que le repreneur a décidé de prendre en charge la dépollution du site : cela concerne notamment le taux de fibres céramiques qui est actuellement trop élevé dans les ateliers. Cela aurait dû être à la charge de l'ancien repreneur. Néanmoins, M. Wang a déclaré qu’il voulait bien mettre la main à la poche … s’il était aidé.

De leur côté, les salariés de la Fayencerie de Digoin se réjouissent que le directeur technique de M. Wang ait travaillé dans les porcelaines à Limoges. Une information jugée plutôt rassurante par les employés. 

Au final, les salariés de la Fayencerie de Digoin devront attendre encore pour être fixés sur le sort de leur entreprise : une nouvelle audience est prévue au tribunal de commerce vendredi 12 juillet.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus