Saône-et-Loire : les Frères de Taizé se mettent à la fabrication de biscuits pour s'auto-financer

Si Taizé est connu pour sa communauté, elle pourrait l'être aussi par ses biscuits. Les carrés de Taizé viennent d'être commercialisés. Ces biscuits vont servir à l'auto-financement la communauté religieuse installée dans le clunisois.
La vente de biscuits doit permettre à la communauté de s'auto-financer.
La vente de biscuits doit permettre à la communauté de s'auto-financer. © Anthony Borlot / France 3 Bourgogne
En raison du confinement, la communauté de Taizé en Saône-et-Loire vit au ralenti. La cuisine habituellement utilisée pour préparer les repas des milliers de jeunes accueillis chaque année n'est pas utilisée. Alors elle s'est muée en atelier de confection de biscuits. Patiemment, dix frères élaborent les carrés de Taizé, des biscuits sablés, au goût bien particulier.  Les gestes manquent encore de précision, mais la volonté de bien faire est là.

"Il y a des ingrédients de base comme la farine, un peu de sucre, du beurre, du miel du Morvan, un mélange d'épices, détaille Frère Xavier. Après les ajustements exacts, ça je ne peux pas vous en dire plus." Le secret de la recette est donc bien gardé mais au goûter, le biscuit révèle un mélange subtil de gingembre et de citron avec une pointe très légère de cannelle.  

L'idée de ces biscuits remonte au premier confinement. Faute de recevoir des dizaines de milliers de pèlerins comme chaque année, les Frères ont cherché à développer une nouvelle activité pour subvenir à leurs besoins. La communauté de Taizé refuse tout don, elle ne vit que des fruits de son travail. 
 

Des boîtes vendues moins de quinze euros

"On s'est rendu compte qu'on a presque tout ici, autour de nous, explique Frère Jasper, le responsable de la communication de la communauté. La farine, on a la minoterie Forest qui est juste derrière nous. Les boîtes viennent de Massilly, une grande usine qui fait exactement ça. On a trouvé du miel dans le Morvan. Donc on est très content de pouvoir faire ce beau produit en circuit court."

Quant au nom des carrés de Taizé, il faut aller dans l'église de la communauté pour mieux comprendre. "Depuis quelques années, on a une nouvelle décoration dans l'église, précise Frère Jasper. On s'est dit, c'est peut-être une idée. Donc on met ces couleurs sur la boîte pour montrer cette diversité qui existe à Taizé. Donc des biscuits en carré et le nom les carrés de Taizé."

Avec la crise sanitaire, la boutique de Taizé reste fermée. Les boîtes sont vendues moins de quinze euros sur les marchés de Cluny ou de Tournus. Pour les gourmands, il est aussi possible de les commander sur le site internet de la communauté. Mais patience, la demande est très forte.
 
Les Frères de Taizé se convertissent aux biscuits
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société confinement santé coronavirus/covid-19