Saône-et-Loire : pour protéger leurs troupeaux du loup, les éleveurs veulent être autorisés à faire des tirs de défense

En Saône-et-Loire, les éleveurs ont échangé jeudi avec le préfet référent sur la question des loups. Ils demandaient d’autoriser le tir du loup dans un cadre de protection des troupeaux, ce sera au préfet du département de trancher. 
Le loup est une espèce protégée depuis 1993 qui réapparaît peu à peu sur le territoire français. Désormais, il y aurait près de 550 loups en France, assez pour permettre à l'espèce de résister à l'extinction. En Bourgogne, c'est dans la Nièvre en 2017 que le loup est réapparu. Grâce aux images de la caméra d'un éleveur à Chougny, les autorités avaient pu établir qu'il était bien responsable de deux attaques de troupeau de brebis. Depuis, d'autres incidents ont eu lieu, sans forcément pouvoir établir la responsabilité du loup.

En 2018, c'est plus au nord, dans le Tonnerrois, dans l'Yonne, que la présence du loup a été confirmée à plusieurs reprises, là aussi suite à des attaques. En 2019, le canidé étend encore son territoire cette fois-ci en Saône-et-Loire, les incidents se multiplient. En 2020, depuis le mois de juin, 15 attaques ont été constatées dans le département, une quarantaine de bêtes ont été tuées. Là aussi c'est un piège photo qui a permis de confirmer la présence du loup dans la zone.
 

En Saône-et-Loire, une réunion a eu lieu jeudi 13 août entre éleveurs et préfecture. Ils demandent l'autorisation de tirs de défense pour protéger les troupeaux. Le préfet référent sur ce dossier, Jean-Paul Celet, devrait se rendre en Bourgogne en septembre. Avant ce déplacement, nous lui avons posé plusieurs question sur le loup dans notre région.

Le loup est-il encore présent en Saône-et-Loire ?

Jean-Paul Celet, préfet référent pour la mise en oeuvre du plan loup et pastoralisme : Le loup a été présent en Saône-et-Loire. Nous avons des preuves de la présence de ce loup, notamment à travers des pièges photographiques. Le loup est-il encore présent ? Ça je ne peux pas vous l'assurer. Le loup est un animal qui peut parcourir 50 kilomètres par jour et aller d'un territoire à un autre. Le loup est-il responsable des attaques ? Sa responsabilité n'est pas exclue. Il faut traiter ces attaques comme des attaques de loup.
 

Un tir de défense, c'est quoi ?

Un tir de défense sert à protéger les troupeaux. C'est donc un tir qui peut être létal mais qui doit se réaliser à proximité des troupeaux, avec un seul tireur. Aujourd'hui, je n'ai pas connaissance d'autorisation de tir. Y en aura-t-il prochainement ? Très certainement. La question se posera si on laissera faire simplement l'éleveur ou si on enverra des lieutenants de louveterie pour effectuer ces tirs.
 

Le loup peut-il être abattu alors qu'il est protégé ?

Dès lors qu'il attaque des troupeaux, il est possible d'attribuer des autorisations dérogatoires de tir. En 2019, nous avons donné des autorisation de tirs de défense et il y a eu 98 loups tués [au niveau national], à proximité des troupeaux et pour défendre des troupeaux.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux nature