• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : la ville d'Autun expérimente une navette sans chauffeur

© Ville d'Autun
© Ville d'Autun

La ville d'Autun expérimente une navette autonome, sans chauffeur, dans son centre-ville, une première en France et même au monde. Pendant plusieurs semaines, à compter du lundi 15 juillet 2019, les Autunois et les touristes pourront tester cette nouvelle forme de mobilité.

Par Fatima Larbi

Besoin de réduire la pollution dans les villes, d’économiser les énergies fossiles, évolution des technologies, …les modes de déplacement ne cessent d’évoluer. Cela porte même un nom : les nouvelles mobilités.

A compter du lundi 15 juillet 2019, et jusqu’au 18 août 2019, la ville d'Autun va se retrouver au cœur de cette nouvelle tendance. Elle va expérimenter une navette autonome sans chauffeur, une première française et même mondiale.

D’autres véhicules sont testés ailleurs, mais dans d’autres contextes, sites fermés ou semi fermés, parkings… C’est le cas à Lyon où, actuellement, une navette transporte des passager depuis un parking jusqu’au musée des Confluences.

En ce qui concerne l’expérimentation autunoise, ce qui est unique, c'est que la navette circulera dans un centre-ville ancien avec des contraintes spécifiques : des rues étroites, en pente, la présence de piétons…

Une expérience, autorisée par le ministère des Transports pour une durée de six semaines, qui sera très regardée car elle doit nourrir une réflexion globale.
© Ville d'Autun
© Ville d'Autun


Comment marche la navette autonome ?


 A bord de la navette il n’y a pas de chauffeur. Elle se déplace uniquement grâce aux nouvelles technologies et à l’intelligence artificielle.

Lors du premier parcours, un opérateur enregistre le circuit souhaité et le rentre dans le cerveau de la navette. Cette carte est ensuite nettoyée de tous les éléments mobiles, autres véhicules et piétons, pour ne conserver que les repères fixes du trajet.

Ensuite, ce sont des capteurs reliés à une antenne satellite, placés à plusieurs endroits du véhicule, qui lui permettent de réagir aux obstacles en temps réel.
D’où la nécessité d’un réseau internet et d’une wifi opérationnels. Des problèmes que la ville d’Autun a dû résoudre avant de lancer l’expérience.

En mars 2018, un test avait permis des ajustements au contexte complexe d’un centre-ville ancien : nécessité d’utiliser une navette bi-moteurs avec 4 roues motrices.  Un véhicule qui est encore peu produit.
Autun : une navette sans chauffeur pour visiter la ville


Comment se déroule cette expérience ?


Pendant les six semaines d’expérimentation, la navette autonome transportera les Autunois et les touristes de la rue Saint-Saulge à la cathédrale Saint-Lazare. Elle peut accueillir quinze passagers : 11 assis et 4 debout.

Pour l’instant un opérateur accompagnera systématiquement les usagers. D’abord pour les rassurer et leur expliquer comment ça marche, mais aussi pour intervenir en cas de besoin.

A la fin de cette expérimentation, tous les acteurs vont se réunir pour savoir comment la pérenniser.

A Autun, le projet de rénovation du musée Rollin va poser la question du stationnement en centre-ville. La navette autonome pourrait être une solution en transportant les visiteurs depuis les zones de stationnement, en dehors du centre historique, jusqu’à la cathédrale.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus