• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sécheresse : les conséquences économiques de la fermeture à la navigation du canal du Centre

Le manque d'eau ne permet plus la navigation sur le canal sur une portion d'environ 100km, l'activité économique s'en retrouve ralentie / © FTV
Le manque d'eau ne permet plus la navigation sur le canal sur une portion d'environ 100km, l'activité économique s'en retrouve ralentie / © FTV

Le canal du Centre est fermé à la navigation à partir de ce mardi 6 août, entre Crissey et Digoin (Saône-et-Loire). Le manque d'eau ne permet plus le passage des bateaux, cela engendre des conséquences sur l'activité touristique et économique le long du canal.

Par F.L.

Fragnes, une commune impactée par l'arrêt de la navigation
Les voies navigables de France ont décidé de fermer le canal du Centre sur près de 100 km, entre Crissey (près de Chalon-sur-Sâone) et Digoin.
L'hiver sec et la sécheresse qui s'abat sur la région ont eu raison du niveau de l'eau, jugé trop bas pour naviguer.
La commune de Fragnes profite du passage des plaisanciers attirés par le charme du canal, le manque à gagner est considérable.
"Plusieurs dizaines de milliers d'euros" selon Alain Gaudray, maire (SE) de la commune. « On fait disparaître un lieu de vie qui était lui-même attractif pour d'autres personnes, d'autres touristes venus par la terre, et puis pour les commerces bien sûr, que ce soit notre restaurant, notre boulangerie et autres qui vont souffrir du manque d'affluence » ajoute-t-il.

VNF a publié de nouvelles mesures début août
Le canal du Centre n'est pas seulement impacté, le canal entre Champagne et Bourgogne voit son mouillage limité à 2m.
L'interdiction de navigation s'effectue entre les points kilométriques 3,642 (Ecluse de Crissey) et 114,200 (en amont du port de Digoin).
VNF stipule : "Concernant les modalités d'exploitation, seul le mouillage dans le bief (9-10 Océan) du port de Montceau-les-Mines sera garanti à 1,40m, avec un risque de marnage du niveau du bief ; le mouillage des autres biefs ne pourra pas être garanti.
Aussi, les bateaux, ne stationnant pas dans le bief du port de Montceau-Les-Mines, sont invités à quitter le canal du Centre. Ils peuvent trouver refuge sur le canal de Roanne à Digoin, sur le Canal Latéral à la Loire ou sur la Saône. Un convoyage courant octobre est envisagé afin que les bateaux puissent rejoindre leur port d'hivernage, ce convoyage sera conditionné par les réserves eau et les conditions météorologiques."


1600 passages d'écluse
En 2018, on comptabilisait sur le canal quelques 1600 passages par écluse, dont la moitié s'effectuant en juillet et en août, au plus fort de la saison touristique. 
Cette fermeture est donc forcément une mauvaise nouvelle pour les professionnels du tourisme. 

Loueurs de bateaux impactés
A St-Léger-sur-Dheune, la gérante de la société Locaboat, Lauren Develet, a été obligée de prendre des mesures radicales :
« Notre activité s'arrête sur le site de St-Léger le bureau sera également fermé, c'est du jamais vu ça, si tôt, en tout cas. »
La saison va s'achever sur des comptes plutôt décevants : deux fois moins de bateaux loués cette année que l'an dernier.

Le reportage de Romane Viallon et Romy Ho-A-Chuck
Intervenants :
  • Alain Gaudray, maire (SE) de Fragnes-La Loyère
  • Lauren Develet, chef de base "Locaboat"
Sécheresse : les conséquences économiques à la fermeture à la navigation du canal du Centre

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus