Seurre : quand Valérie Couteron photographie les salariés de Proteor

La photographe Valérie Couteron
La photographe Valérie Couteron

L'association Juste une mise au point a organisé une résidence d’artiste pour la photographe Valérie Couteron. Celle-ci a été accueillie par l'entreprise Proteor, qui fabrique des prothèses à Seurre et a photographié les salariés durant trois semaines.
 

Par B.L.


Juste une mise au point est une association à but non lucratif qui a vu le jour à Dijon en 2017.
Son but : promouvoir la photographie, notamment à travers des expositions photographiques.

Pour son nouveau projet, l’association a choisi Valérie Couteron, une photographe indépendante née à Chalon-sur-Saône, qui vit aujourd’hui en Région parisienne.

Depuis 15 ans, Valérie Couteron s’intéresse à la représentation de l’homme au travail.
Elle photographie des femmes et des hommes qui exercent des métiers durs et peu reconnus, dont les conditions de travail sont souvent difficiles. "Des gens que je vais chercher et que je mets en lumière comme je peux, en tous cas que j’ai envie de raconter. J’ai envie qu’on les voie."

Elle a réalisé des portraits dans plusieurs usines : Saint Gobain, Armor Lux, Snecma…
 
 Reportage de Michel Gillot, Dalila Iberrakene et Carlos Zappalá avec :
-Marine Gay, salariée de Proteor
-Valérie Couteron, photographe
 

"A Proteor, il y a une dimension humaine qu’on ne retrouve pas dans d’autres usines"


Cette fois, l'association Juste une mise au point lui a proposé quelque chose d’un peu différent : une résidence d'artiste à l'usine Proteor, à Seurre, en Côte-d’Or. Un projet accompagné financièrement par la mairie de Dijon et la DRAC de Bourgogne-Franche-Comté.

Proteor, qui est le numéro un français de l'orthopédie, fabrique des prothèses et des orthèses pour des patients atteints de multiples handicaps. "Il y a une dimension humaine qu’on ne retrouve pas dans d’autres usines. Là, ce sont des de prothèses et des orthèses, ça va aider les gens à remarcher. C’est un truc incroyable", dit-elle.

Valérie Couteron a commencé à photographier les salariés de Proteor depuis le mois de septembre 2019. Sa résidence prendra fin le 8 novembre. Une exposition est prévue pour l’an prochain, en septembre 2020.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus