Stellantis Sochaux : 5.200 véhicules non fabriqués, les semi-conducteurs perturbent à nouveau la production

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec AFP

Depuis le début du mois de mars, l’usine du pays de Montbéliard dans le Doubs vit à un rythme de production perturbé en raison des problèmes d’approvisionnements de pièces.

Les semi-conducteurs font à nouveau parler d’eux. Depuis le 4 mars, 13 séances de travail ont été annulées à l’usine de Sochaux, soit un déficit d'environ 5.200 véhicules non produits. L'usine Stellantis de Sochaux produit les Peugeot 3008 et 5008. En 2021, une centaine de séances avaient été annulées, entre février et septembre en raison du manque de semi-conducteurs. L’équipe de nuit avait été suspendue pendant trois mois, de septembre à décembre.

Le numéro vert activé pour les salariés

L'usine avance "au jour le jour", a confirmé une porte-parole, et le numéro vert qui sert à communiquer avec les salariés pendant les périodes de crise a été activé. Ceux-ci peuvent appeler chaque jour ce numéro pour savoir si leur équipe travaillera, ou si leur séance est annulée.

Ramener la production vers la France

"Il faut ramener la production de semi-conducteurs en France", estime Éric Peultier, délégué syndical Force ouvrière. "Ce sont des milliers de salariés qui sont touchés, chez Stellantis et les sous-traitants", déplore-t-il. L’ensemble de l’industrie automobile est touchée depuis la crise sanitaire par des pénuries de pièces, puces et d'autres composants électroniques, fabriqués en Asie. Ces semi-conducteurs sont présents dans nos smartphones, mais aussi dans les systèmes d’intelligence artificielle des voitures.

La crise russo-ukrainienne accroît aussi "l'inquiétude", relève également Benoit Vernier, délégué syndical central CFDT.

Celui-ci craint que la crise "ne se limite pas aux semi-conducteurs" : "Si elle se poursuit, on redoute que l'équipe de nuit ne soit de nouveau suspendue", ajoute-t-il.

Un nouveau système de montage des voitures en cours de mise en route à Sochaux

Cette crise intervient alors qu'un nouveau système de montage des voitures est en cours de mise en route à Sochaux. Sa production y a été maintenue tant bien que mal pour permettre son rodage. De nouveaux salariés y seront formés dès mardi, alors que l'ancien système sera à l'arrêt ou tournera au ralenti. La bascule totale de l'usine vers son nouvel outil de production est prévue d'ici fin juin.