Tabac, chômage partiel, environnement, poids-lourds : tout ce qui change au 1er juillet

À compter du mois de juillet, plusieurs changements sont à prévoir dans la vie quotidienne des Bourguignons et des Francs-Comtois. Ils concernent les finances, l'environnement et la sécurité routière notamment. 

© Christophe Morin - maxPPP

C'est presque devenu une tradition. Chaque 1er juillet, de nombreux changements interviennent dans nos vies quotidiennes. Cette année ne fait pas exception.

 

Prix des cigarettes 

Le prix de certains paquets de cigarettes et de certains paquets de tabac à rouler va passer de 9.50€ à 9.60€. Le détail des marques concernée est donné sur le site des douanes. Pour mémoire, en 2017, le ministère de la santé avait fixé l'objectif d'un prix moyen à 10€ d'ici 2020. 
 

Impôts / Amendes

Paiement de services publics : il sera désormais possible pour les contribuables de payer ses impôts, ses amendes et ses factures de services publics en espèces et en carte bancaire dans les bureaux de tabac. 
 

Chômage partiel, apprentissage... 

L'annonce est tombée ce mardi 30 juin en début d'après-midi. Les allocations chômage seront revalorisées de 0,4% à compter 1er juillet. La revalorisation concerne environ 9 millions de démandeurs d'emploi, soir 92 % des inscrits à Pole Emploi indique l'Unédic.

Toujours concernant le chômage, en raison des conséquences de la crise sanitaire, le gouvernement met en place à compter du 1er juillet un nouveau dispositif de chômage partiel longue durée. Il vise à soutenir certains des secteurs industriels les plus touchés, comme l'aéronautique.

Le principe : les entreprises seront autorisées à réduire le temps de travail pendant deux ans en échange d'assurance sur l'emploi. Un accord devra être conclu au niveau de la branche ou de l'entreprise avec les organisations syndicales. 

Le dispositif de chômage partiel classique est lui maintenu jusqu'au 1er octobre 2020. Ce n'est qu'après cette date que le montant de la prise en charge devrait baisser.

Apprentissage : une aide de 8 000 euros pour les majeurs et 5 000 euros pour les mineurs sera accordée à toutes les entreprises qui embaucheront des apprentis entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Exposition aux ondes

A compter de ce 1er juillet, les équipements radioélectriques susceptibles d'être utilisés à proximité du corps humain doivent afficher un débit d'absorbtion spécifique (DAS). Selon l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), plusieurs expertises ont mis en évidence les effets biologiques d'une trop forte exposition sur l'activité cérébrale.

La nouvelle norme sera de :  

Environnement 

Ce 1er juillet prend fin de l'autorisation d'utiliser les néonicotinoïdes. Interdits depuis septembre 2018, ces insecticides sont accusés de contribuer au déclin massif des colonies de pollinisateurs, à commencer par les abeilles. Des dérogations existaient dans les cultures pour lesquelles les quantités de produits susceptibles d’être utilisées étaient limitées compte tenu des surfaces concernées. 

A compter de cette date, les distances minimales d'épandage des pesticides à 5 ou 10 mètres sont également appliquées aux parcelles déjà semées en décembre 2019. Des chartes d'utilisation sont actuellement en cours d'élaboration dans chaque département et peuvent, le cas échéant, autoriser des distances plus courtes.
   

Sécurité routière

Poids lourds : il sera désormais obligatoire pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes d'avoir une signalisation des angles morts afin d'améliorer la sécurité des cyclistes et des piétons notamment. Des autocollants peuvent par exemple être utilisés pour signaler les angles morts. Le non-respect de cette obligation sera puni d'une amende.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement sécurité routière société sécurité écologie emploi
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter