"Un des pionniers de l'écologie politique" : décès brutal d'Alain Fousseret, figure de l’écologie en Franche-Comté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot .

Alain Fousseret est mort à l’âge de 66 ans dans la nuit du 5 au 6 décembre. Frère de l’ancien maire socialiste de Besançon, Jean-Louis Fousseret, il avait eu de nombreux mandats dont celui de conseiller régional pour défendre un sujet qui lui tenait à coeur l’environnement et l'écologie.

Une crise cardiaque a terrassé cette figure politique comtoise. Alain Fousseret, était ingénieur écologue de formation. Membre des Amis de la Terre, son engagement pour l'écologie remonte à 1975. Alain Fousseret avait participé à la création des Verts en 1984 aux côtés de Dominique Voynet, Yves Cochet et Antoine Waechter, il avait occupé de nombreuses fonctions dans le parti écologiste au niveau national, Il était devenu un porte-drapeau régulier des écologistes lors des élections municipales, cantonales, législatives, régionales et européennes. Il avait élu durant 11 ans à la Région.

 

Les mandats d'Alain Fousseret 

1998 : conseiller régional de Franche-Comté

2004 : réélu conseiller Régional de Franche-Comté sur la liste PS/Verte avec Raymond Forni.

2008 : réélu vice-président avec l’élection de Marie-Guite Dufay.

2010 : réélu vice-président du conseil régional chargé des transports et de la multimodalité.

2014 : élu conseiller municipal de Danjoutin dans le pays de Montbéliard

 

 

Alain Fousseret, selon la page qui lui est consacrée sur Wikipédia avait également fondé en 1987 INTERMED, une association intermédiaire qui propose aujourd'hui du travail à des personnes en exclusion.

Pisseur de glyphosate face au géant Monsanto 

En 2019, Alain Fousseret faisait partie des pisseurs de glyphosate. 37 Belfortains avaient fait analyser leur urine avec des taux de glyphosate supérieurs à la norme pour l'eau potable. "C'était quasiment des certitudes qu'on allait se retrouver  avec des concentrations excessives et débordantes de glyphosate. Après le problème n'est pas de savoir qui a un qui a 3 , le problème est qu'on en a et il y en a qui continue à nous en donner. Chaque fois que l'Europe envisage de restreindre ou interdire, il y a automatiquement des lobbys avec des bureaux d'études payés par Monsanto qui débarque et qui explique à ces élus, que non il faut déjà qu'ils écoulent les stocks" confiait à France 3 Franche-Comté Alain Fousseret, déterminé à dénoncer l'usage intensif des pesticides.

Un hommage au militant écologiste de toujours 

Dans les heures qui ont suivi le décès plusieurs personnalités politiques lui ont rendu hommage. Notamment Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

«Elu en 1998 à la Région, il siège tout d’abord dans l’opposition, et préside la commission régionale « environnement énergie ». Reconduit en 2004 au sein de la majorité menée par Raymond Forni, il est vice-président délégué aux lycées, puis en 2010 à mes côtés, il assume la charge de vice-présidents aux transports. Dans cette responsabilité, il a pu s’appuyer sur son approche visionnaire et sa grande passion du train pour renforcer les mobilités collectives sur nos territoires. Sa force de conviction écologique alliée à un solide bon sens et un pragmatisme assumé en faisaient un élu de très grande qualité pour travailler au service du Développement Durable. Sa générosité, sa bienveillance, son grand coeur et son amour de la vie en faisaient un ami précieux."



Dominique Voynet, ancienne ministre de l’Environnement et depuis fin novembre secrétaire régionale d’Europe écologie les verts en Franche-Comté évoque avec tendresse et respect le parcours d’Alain Fousseret. “Alain a toujours été vivant quand il était militant, et militant quand il était vivant. Il ne faisait aucune différence entre sa vie et ses engagements politiques. "Je me souviens de lui pendant les manifestations contre le Grand Canal, je me souviens de son engagement. Il considérait que l’écologie n’avait de sens que si elle s’adressait à tout le monde, et pas seulement à ceux qui en ont les moyens. Je me souviens de lui marchant dans le Territoire de Belfort pour attirer sur le changement climatique. Je me souviens de son immense tendresse et sa grande bienveillance, même avec ses adversaires” a confié Dominique Voynet à Clément Jeannin de France 3 Franche-Comté.

Cyrielle Chatelain, députée Nupes écologiste de l'Isère et présidente du groupe écologiste à l'Assemblée Nationale a tweeté : "Le parti écologiste doit beaucoup à Alain Fousseret, son engagement infatigable, son travail d’élu, sa joie de vivre. Il fait parti de celles et ceux qui ont passé leur vie à se battre pour l’avenir de nos enfants."

"Toi le militant infatigable des Verts depuis 1984 puis d'Europe Ecologie les Verts. Tu étais un pilier, tu ne rechignais jamais lorsqu'on t'appelait pour te demander des conseils. Tu nous donnais des astuces voir des filouteries pour gagner du temps. ...Merci pour tout" écrit Cécile Prudhomme, écologiste et chargée de la communication presse à la Ville de Besançon.

"C'était un homme de conviction, ouvert et attachant, avec lequel j'aimais travailler et échanger. Malgré nos points de vue radicalement différents sur le nucléaire ou la chasse par exemple, nous pouvions discuter, débattre, mais aussi nous retrouver pour des actions communes lorsque l'intérêt du Nord Franche-Comté était en jeu : murs anti-bruits sur l'autoroute A36, réouverture de la ligne ferroviaire Belfort-Delle, développement des énergies renouvelables, de l'économie circulaire... Aujourd'hui nous perdons "Alain l'ami", comme il s'appelait sur Facebook. J'adresse mes condoléances émues à tous ses proches et notamment à Catherine sa compagne" écrit Christophe Grudler, député européen Renaissance et conseiller municipal de Belfort.

Cédric Perrin, sénateur LR du Territoire de Belfort rend hommage également à l'homme engagé. "Je connaissais Alain depuis près de 40 ans je crois. J’étais tout gamin lorsqu’il militait déjà à Beaucourt. J’ai débuté mon engagement associatif lorsque avec quelques amis, il crée TELESUD à Beaucourt. Nous ne partagions pas les mêmes options politiques mais je crois pouvoir dire que nous partagions un grand respect mutuel. Il était engagé est créatif. Il aura eu une vie remplie d’engagements et de convictions assumées."

"Membre du Conseil communautaire du Grand Belfort, Alain Fousseret soutenait ses valeurs avec passion. Notre département perd une personnalité engagée pour son territoire et l’intérêt général. J’ai une pensée toute particulière pour sa famille et ses proches" ajoute l'actuel maire de Belfort le LR Damien Meslot.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité