Belfort : après le métro et l’Olympia, le rappeur Pihpoh écrit pour d’autres artistes

Après avoir joué dans le métro puis à l’Olympia, Pihpoh le rappeur de Belfort ne cesse de se renouveler. Il écrit des textes et collabore avec d’autres artistes, sans oublier de transmettre sa passion en animant des ateliers d’écriture.

Aujourd’hui il n’y a plus que sa maman qui l’appelle Pierre. En effet, cela fait très longtemps que Pierre Enderlien est surnommé Pihpoh, hip hop en verlan, un petit nom qui lui vient de ses années collège à Belfort. C’est devenu son nom de scène.

Une vocation née à l’occasion d’un stage en entreprise

C’est à l’occasion de son stage d’immersion en entreprise, dans un magasin de vinyle que Pihpoh est piqué par le virus de la musique. Pendant cinq jours, le propriétaire de la boutique, le belfortain "DJ Fracasse",  lui propose de s’amuser en cabine. Il découvre alors que deux platines  peuvent devenir un instrument avec lequel on peut créer de la musique. Mais Pihpoh ne s’arrête pas là, il a également des choses à dire et commence à écrire ses textes. Depuis quatre ans il en écrit aussi pour les autres.

J’adore écrire pour d’autres artistes et je le fais de plus en plus. Amener mes mots pour des grandes voix c’est vraiment un kif ultime.

Pihpoh

Du métro à l’Olympia,  via les Eurockéennes de Belfort

 Avant d’écrire pour ces "grandes voix", Pihpoh fait ses armes musicales dans le métro où il joue pendant plus d’un an. C’est là, à l’occasion des 20 ans des "musiciens du métro" en 2018, que les passants votent pour lui et le propulse sur la scène de l’Olympia.

Pihpoh est à l’affiche des premières parties de nombreux artistes très connus comme I’Am, Abdel Malik, Claudio Capéo…  Mais il n’a jamais oublié la  ville qui l’a vu grandir et en 2013 et 2018, il participe au festival des Eurockéennes de Belfort.

Un artiste  qui aime se diversifier

A la suite du confinement de 2020, Pipoh sort un nouvel album de 7 titres, "Césure", dans lequel il collabore avec deux autres artistes qu’il connait bien. Gaël Faye, interprète et l’auteur de "Petit pays", qui  écrit et chante un des couplets du titre  "Garde tes larmes" et Claudio Capéo qui lui participe au  titre "On a le temps".

Pihpoh aime également transmettre. Il anime  des ateliers d’écriture avec des jeunes et des moins jeunes dans les lycées et des collèges, des instituts français à l’étranger et aussi dans des prisons.

Pihpoh doit sortir un nouveau titre avant juillet, il co-écrit l’album de Nyv, une artiste très connue en Italie.  Mais il n’oublie pas de garder contact avec son public,  d’ici la fin de l’été il doit participer à une douzaine de festivals.

Un homme formidable que vous pouvez retrouver dans l’émission "Vous êtes formidables"  animée par Pascal Gervaize sur France 3 Bourgogne Franche-Comté.