Belfort : Avec les combats de sabre laser, devenez un Jedi à la Necronomi’con

Le salon dédié à la culture nippone et geek fait son grand retour les 1er et 2 février 2020 au Parc Expo L’AtraXion de Belfort-Andelnans. Jeux vidéo, cosplay et surtout sabres lasers sont au rendez-vous.
 
Les jedi belfortains s'entraînent toutes les semaines pour proposer des spectacles.
Les jedi belfortains s'entraînent toutes les semaines pour proposer des spectacles. © Facebook de l'Académie de Sabre Laser de Belfort
A la Necronomi’con, retrouvez la guerre des étoiles, ou les étoiles de la guerre des étoiles. Rouge, bleu ou vert, lorsque les bâtons néon s’agitent dans le noir, les poils se hérissent. Les 1er et 2 février 2020, des initiations de combat au sabre laser et des performances seront proposées par deux associations franc-comtoises : « L’Héritage de la force » à Lons-le-Saunier et « L’Académie de Sabre Laser » à Belfort.

A l’académie de Belfort, quatorze Jedi, et tout autant de sabres laser. « Une bande de geeks qui s’est bien trouvée », raconte Stéphane Mona, président de l’association. Le Necronomi’con représente une opportunité belfortaine de se faire connaître pour « dépasser la vingtaine d’adhérents ».
 

via GIPHY

 

Un art (martial) ?


Les combats de sabres laser sont au croisement de plusieurs arts martiaux : d’aucuns voient du kendo, d’autres de l’escrime ou de la danse. D'abord, des combats en vogue, les affrontements avec des sabres de lumière se multiplient sur tout le territoire. A tel point qu'en février 2019, la Fédération Française d’Escrime (FFE) a même reconnu ce sport de combat comme une discipline à part entière.

Pour être un vrai combattant, trois solutions : réaliser des combats sportifs, apprendre des techniques imposées pour les « kattas », ou alors enchaîner des postures lors de combats chorégraphiques. Pendant les danses, les mouvements peuvent être improvisés ou préparés à l’avance. Une occasion de reproduire des scènes présentes dans les longs-métrages de George Lucas.
 

via GIPHY

Tous les jeudis, tous les Jedi


A Belfort, l’association a pris ses distances avec la FFE pour l’aspect « visuel » et « artistique » des chorégraphies. Tous les jeudis, tous les Jedi arborent leur épée de lumière pendant deux heures pour monter des spectacles dérivés des films de George Lucas, mais « les plus vastes possibles ». Un travail du soir, pour ces dix hommes et quatre femmes, tous passionnés par la guerre des étoiles. Escrimeuse, architecte, chorégraphe… les talents de chacun et chacune sont mis à l’honneur.

Pour s’équiper sur scène, des costumes cousus main ou des cosplays tout faits. Et pour s’armer, c’est un fabricant français de sabres laser qui a été choisi : « c’est mieux et ça évite les frais de port », renchérit le chef des Jedi de Belfort. Car prendre des épées venus d'ailleurs, ce serait tomber dans le côté obscur de la force.
 
Les fans de Star Wars à l'occasion de la sortie du 8ème épisode de la saga, "Les derniers des Jedi".


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport