• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Belfort : le FIMU 2019 a tiré sa révérence

© Rémy Poirot, France 3 FC
© Rémy Poirot, France 3 FC

La 33ème édition du FIMU s'est achevée lundi pour les musiciens réunis à Belfort depuis samedi dernier. Une édition marquée par la pluie, qui n'a pas empêché les spectateurs de répondre présents devant les différentes scènes. 

Par ED, avec Maxime Meuneveaux

Le Festival international de musique universitaire s'est achevé lundi sur les rythmes africains des Burkinabés de Kunde Blues et sous la pluie, pour la deuxième fois en trois jours... 
Des conditions météo qui sans avoir gaché la fête, ne permettront pas à la 33ème édition du FIMU de battre son record de fréquentation établi l'an dernier, avec 130 000 spectateurs.
Côté chiffre, on retiendra ceux-ci : 201 concerts, 300 bénévoles, 1400 musiciens...
Un premier bilan provisoire qui sera affiné demain mercredi, puisque c'est à 16h30 que se tiendra en Préfecture la réunion de « retour d’expérience » de l'évènement.
Côté retombées économiques, les commerçants sont pourtant satisfaits : "c'est un bon week-end pour eux", explique Delphine Mentré, l'adjointe au maire chargée des grands évènements de la ville de Belfort. 
L'édition 2020 est déja en préparation, comme le confirme Mathieu Spiegel, son directeur, qui travaille toute l'année à la programmation de l'évènement et repère de nouveaux talents sur d'autres scènes et d'autres continents. 
 
Belfort : bilan du FIMU
Reportage Maxime Meuneveaux et Rémy Poirot. Avec Aîda Dao (chanteuse, Kunde Blues), Matthieu Spiegel (Directeur du FIMU) et Delphine Mentré (Adjointe au maire chargée des grands événements, ville de Belfort).

 

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus