Belfort : un homme hospitalisé après une intoxication au monoxyde de carbone

Illustration. Mal entretenues, les chaudières à gaz présentent un risque d'intoxication au monoxyde de carbone. / © François Destoc / Maxppp
Illustration. Mal entretenues, les chaudières à gaz présentent un risque d'intoxication au monoxyde de carbone. / © François Destoc / Maxppp

Un homme de 29 ans a été intoxiqué au monoxyde de carbone ce jeudi à Belfort. Une défaillance de sa chaudière à gaz aurait pu lui coûter la vie.

Par France 3 Franche-Comté

Une visite classique de GRDF lui a peut-être sauvé la vie. Un homme de 29 ans qui se plaignait de maux de tête depuis une semaine a été transporté à l’hôpital. Sa chance ? Chaque agent de l’entreprise de distribution de gaz dispose d’un détecteur de monoxyde de carbone qui se déclenche immédiatement en cas de problème.

La venue de cet agent a permis au personnel gazier d’intervenir sur la chaudière défaillante de l’homme, locataire d’un appartement rue Georges Clémenceau à Belfort.

Prévenir

Pour limiter les risques, l'INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé) donne plusieurs conseils.


1. Le plus important est de faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée, par un professionnel qualifié, avant chaque hiver.

2. Il faut aussi aérer tous les jours au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état et ne jamais les boucher, même en cas de grand froid.

3. Plus logique : respecter les notices des appareils, par exemple de ne pas allumer un chauffage d'appoint en continu ou ne pas utiliser un barbecue pour se chauffer.

Quels sont les symptômes ?

Le monoxyde de carbone, inodore et incolore, est produit en cas de combustion incomplète du gaz ou du pétrole de chauffage. La molécule prend la place de l’oxygène dans les globules rouges du sang, provoquant de sérieux maux de tête, des nausées, et pouvant aboutir à la mort.

Dès l'apparition de ces symptômes, surtout s'ils se présentent simultanément sur plusieurs personnes, il ne faut pas hésiter à aérer la pièce et à arrêter les appareils à combustion, avant d'appeler les secours au 18, 15 ou 112.

Sur le même sujet

Les + Lus