Pas d'Eurockéennes 2020 mais une oeuvre artistique géante associant le street artiste Saype et le groupe Last Train

Suite à l’annulation de la 32e édition des Eurockéennes provoquée par l’interdiction nationale des grands rassemblements conséquente à la crise sanitaire, l'équipe organisatrice des Eurockéennes dévoile une fresque ce 2 juillet sur le site du festival. 

© Saype
Une oeuvre plastique, monumentale et musicale créée tout spécialement pour cette occasion est dévoilée ce jeudi 2 juillet sur le site du Malsaucy, près de Belfort, là où se déroulent traditionnellement le festival des Eurockéennes. Cet événement rassemble pour l'occasion le groupe de musique Last Train, initialement programmé le samedi 4 juillet et le street-artiste Saype. 

Territoire de Musiques, organisateur de l'événement, a choisi de faire un clin d'oeil artistique malgré l'annulation du festival qui rassemble chaque année des milliers de festivaliers. C'est une "rencontre inédite entre de jeunes artistes de renommée internationale, originaires de notre département et fidèles supporteurs des Eurockéennes (Saype, peintre de la nature et le groupe de rock Last Train) réunis pour créer et illustrer musicalement une fresque géante peinte à même le sol du Malsaucy (espace grande scène). Cette oeuvre éphémère combinée par une performance musicale sera visible, à partir du jeudi 2 juillet 18:00, sous la forme d’un clip, sur internet et les réseaux sociaux du festival, de ceux de ses partenaires et des artistes pré-cités" précisent les organisateurs. 
 
© Saype


Le but ? Rendre hommage à la culture locale et à la culture de manière générale à travers une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. La fresque qui accueille le groupe de musique rock Last Train en son sein a été réalisée en trois jours, à l'aide de produits 100% biodégradables. Plusieurs semaines de travail en amont ont été nécessaires pour monter ce projet.
 
Eurockéennes : une nouvelle fresque de Saype alors que le festival est annulé en raison du covid


"Les Eurockéennes et moi c'est une longue histoire d'amour. J'ai vécu toute mon enfance dans le village où se déroulent les Eurocks. Je n'ai presque jamais loupé une édition" nous a confié le street artiste Saype. "C'est la première fois que je travaille avec un groupe de musique. C'est une synergie qui était positive et optimiste" a-t-il ajouté. 

À lire aussi : Saype, un artiste grandeur nature
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
eurockéennes culture musique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter