• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Qui sont les 10 candidats pour la législative partielle dans le Territoire de Belfort ?

© PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP
© PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Les électeurs de la première circonscription du Territoire de Belfort retournent aux urnes les 28 janvier et 4 février. On vous explique l'enjeu de ce scrutin et les candidats en lice. 

Par Catherine Eme-Ziri

L’élection du jeune député Les Républicains, Ian Boucard, a été invalidée par le conseil constitutionnel. Il avait fait distribuer deux tracts en toute fin de campagne, faisant croire qu’ils émanaient de la France Insoumise et du Front National. Imprimés à 10 000 et 15 000 exemplaires juste avant le second tour, ces « faux » tracts appelaient à voter pour lui.

Résultats de cette invalidation : les électeurs de la première circonscription du Territoire de Belfort retournent aux urnes les 28 janvier et 4 février.


Les 10 candidats à avoir déposé leur candidature




Ian Boucard, candidat des Républicains. C’est l’ancien assistant parlementaire de Damien Meslot. Suite à la loi du non-cumul de mandats, Damien Meslot, élu pour la première fois à l’Assemblée nationale en 2002 a préféré se consacrer à sa mairie conquise en 2014. Ian Boucard avait pris la deuxième place au 1er tour ((23.7% - 5 493 voix)  mais l’avait emporté de… 121 voix au second !

Christophe Grudler, MoDem, investi par La République En Marche, était arrivé en tête au premier tour avec 7379 voix et presque 32 % des suffrages. Il s’était incliné de peu le dimanche suivant. Christophe Grudler est un élu belfortain très bien implanté : il s’est présenté à de nombreuses reprises depuis 1998. Elu municipal et départemental, il bénéficie d’une grande notoriété.

A gauche, du nouveau par rapport à juin dernier : les trois partis de Gauche le MRC, le PCF et la France Insoumise font alliance commune autour de Anaïs Beltran, de la France Insoumise.

Législatives 90 : la gauche fait front commun
Avec Anaïs Beltran, candidate de la France insoumise ; Bastien Faudot, ex-candidat du MRC ; Arthur Courty, candidat du PS. Reportage de Vanessa Hirson et Eric Debief.


Deux autres partis de gauche ont décidé de partir chacun de leur côté :   Europe Ecologie - Les Verts et le Parti Socialiste proposent chacun un candidat : Vincent Jeudy pour EELV et Arthur Courty pour le PS.

A surveiller : le duel à l’extrême droite entre Jean-Raphaël Sandri, FN, et Sophie Montel, ex-FN, et maintenant membre des « Patriotes » de Florian Philippot. 

Autres candidats en lice :

- Yves Fontanive (LO)
- Julie Kohlenberg (Debout La France) 
- Jonathan Vallart (UPR)

9 mois après l’arrivée d’Emmanuel Macron, qu’attendre de cette élection ?


Déjà, une inconnue : le taux de participation, toujours faible lors d’une élection partielle. Au 1er tour, elle n’avait été que de 49,7 %.
Souvent, une élection invalidée donne le même résultat quelques mois plus tard. Est-ce que ce sera le cas cette fois-ci ? La cote de popularité du Président de la République est remontée cet automne, est-ce que ce sera suffisant pour envoyer Christophe Grudler, du MoDem, au Palais Bourbon ?

Rappel :

Au 1er tour des législatives 2017, Christophe Grudler Modem arrive en tête (31.83% - 7 379 voix) devant Ian Boucard LR (23.7% - 5 493 voix). Arrivent ensuite Jean Raphaël Sandri FN (17.5% - 4 057 voix); Anaïs Beltran LFI (12.17% - 2 821 voix); Bastien Faudot MRC (9.1% - 2 110 voix); Philippe Legros Divers (1.86% - 431 voix); Sabine Verdant PCF (1.44% - 334 voix); Christiane Petitot LO (1.05% - 243 voix); Jonathan Vallart UPR (0.75% - 175 voix): Mustafa Cetin PEJ (0.6% - 139 voix); Romain Lagache SE (0% - 0 voix).

Au deuxième tour, Ian Boucard (LR) élu avec 9 410 voix (50.75 %) devant Christophe Grudler (LREM) qui obtient 9 131 voix (49.25 %).

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus