Qui sont les 10 candidats pour la législative partielle dans le Territoire de Belfort ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Eme-Ziri

Les électeurs de la première circonscription du Territoire de Belfort retournent aux urnes les 28 janvier et 4 février. On vous explique l'enjeu de ce scrutin et les candidats en lice. 

L’élection du jeune député Les Républicains, Ian Boucard, a été invalidée par le conseil constitutionnel. Il avait fait distribuer deux tracts en toute fin de campagne, faisant croire qu’ils émanaient de la France Insoumise et du Front National. Imprimés à 10 000 et 15 000 exemplaires juste avant le second tour, ces « faux » tracts appelaient à voter pour lui.



Résultats de cette invalidation : les électeurs de la première circonscription du Territoire de Belfort retournent aux urnes les 28 janvier et 4 février.



Les 10 candidats à avoir déposé leur candidature







Ian Boucard, candidat des Républicains. C’est l’ancien assistant parlementaire de Damien Meslot. Suite à la loi du non-cumul de mandats, Damien Meslot, élu pour la première fois à l’Assemblée nationale en 2002 a préféré se consacrer à sa mairie conquise en 2014. Ian Boucard avait pris la deuxième place au 1er tour ((23.7% - 5 493 voix)  mais l’avait emporté de… 121 voix au second !



Christophe Grudler, MoDem, investi par La République En Marche, était arrivé en tête au premier tour avec 7379 voix et presque 32 % des suffrages. Il s’était incliné de peu le dimanche suivant. Christophe Grudler est un élu belfortain très bien implanté : il s’est présenté à de nombreuses reprises depuis 1998. Elu municipal et départemental, il bénéficie d’une grande notoriété.



A gauche, du nouveau par rapport à juin dernier : les trois partis de Gauche le MRC, le PCF et la France Insoumise font alliance commune autour de Anaïs Beltran, de la France Insoumise.



Avec Anaïs Beltran, candidate de la France insoumise ; Bastien Faudot, ex-candidat du MRC ; Arthur Courty, candidat du PS. Reportage de Vanessa Hirson et Eric Debief.




Deux autres partis de gauche ont décidé de partir chacun de leur côté :   Europe Ecologie - Les Verts et le Parti Socialiste proposent chacun un candidat : Vincent Jeudy pour EELV et Arthur Courty pour le PS.



A surveiller : le duel à l’extrême droite entre Jean-Raphaël Sandri, FN, et Sophie Montel, ex-FN, et maintenant membre des « Patriotes » de Florian Philippot. 



Autres candidats en lice :



- Yves Fontanive (LO)

- Julie Kohlenberg (Debout La France) 

- Jonathan Vallart (UPR)



9 mois après l’arrivée d’Emmanuel Macron, qu’attendre de cette élection ?



Déjà, une inconnue : le taux de participation, toujours faible lors d’une élection partielle. Au 1er tour, elle n’avait été que de 49,7 %.

Souvent, une élection invalidée donne le même résultat quelques mois plus tard. Est-ce que ce sera le cas cette fois-ci ? La cote de popularité du Président de la République est remontée cet automne, est-ce que ce sera suffisant pour envoyer Christophe Grudler, du MoDem, au Palais Bourbon ?



Rappel :



Au 1er tour des législatives 2017, Christophe Grudler Modem arrive en tête (31.83% - 7 379 voix) devant Ian Boucard LR (23.7% - 5 493 voix). Arrivent ensuite Jean Raphaël Sandri FN (17.5% - 4 057 voix); Anaïs Beltran LFI (12.17% - 2 821 voix); Bastien Faudot MRC (9.1% - 2 110 voix); Philippe Legros Divers (1.86% - 431 voix); Sabine Verdant PCF (1.44% - 334 voix); Christiane Petitot LO (1.05% - 243 voix); Jonathan Vallart UPR (0.75% - 175 voix): Mustafa Cetin PEJ (0.6% - 139 voix); Romain Lagache SE (0% - 0 voix).



Au deuxième tour, Ian Boucard (LR) élu avec 9 410 voix (50.75 %) devant Christophe Grudler (LREM) qui obtient 9 131 voix (49.25 %).



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité