Volley-ball : avant la Coupe d'Europe, les Bleues rentrent en préparation intensive à Belfort

Les Bleues, ici en blanc, s'apprêtent à disputer cinq matches amicaux à Belfort. / © Zsolt Czegledi/EPA/Newscom/MaxPPP
Les Bleues, ici en blanc, s'apprêtent à disputer cinq matches amicaux à Belfort. / © Zsolt Czegledi/EPA/Newscom/MaxPPP

L'équipe de France féminine de volley-ball a élu domicile à Belfort pour près de deux mois de préparation. L'objectif : arriver dans les meilleures dispositions possibles en Turquie pour la Coupe d'Europe, qui débute fin septembre.

Par Antoine Belhassen

La compétition démarre dans près de deux mois. Pourtant, elles sont déjà là, présentes sur le terrain. L'équipe de France féminine de volley-ball a posé ses valises à Belfort (Territoire de Belfort) pour une préparation intensive en vue des championnats d'Europe en Turquie, du 23 septembre au 8 août.

Les conditions d'accueil à Belfort sont optimales : ce n'est pas la première fois que le gymnase du Phare reçoit les Bleues. Elles étaient déjà venues faire de nombreux stages et des matchs amicaux. Le dernier en date : un France-Belgique en 2017.

Cette belle entente entre la fédération et la Cité du Lion s'explique notamment par un accord commun qui devrait se poursuivre jusqu'en 2024, année des Jeux Olympiques à Paris.


Une première depuis trois ans pour les Bleues


Les Françaises reçoivent, dès ce jeudi 1er août, la sélection suédoise. Leurs adversaires du soir (19h) sont à la peine au niveau national tandis que les Bleues sont en nette progression.

C'est la dernière fois depuis trois éditions que ces dernières se qualifient pour la Coupe d'Europe. Elles n'avaient pas participé à la compétition depuis six années. Pour se préparer au mieux, cinq matches amicaux sont prévus d'ici le 23 septembre : face à la Suède, à deux reprises, puis contre l'équipe chinoise de Shangdong. Elles termineront ce stage intensif par deux oppositions contre la Suisse, début août.

Elles s'envoleront ensuite pour la Turquie où elles rencontreront l'équipe hôte en compétition officielle. S'en suivra des matches couperets face à la Bulgarie, la Finlande, la Grèce et, surtout, la Serbie, championne d'Europe et du monde en titre.

Sur le même sujet

Les + Lus