Marie Petitjean lauréate de l'exercice difficile “Ma thèse en 180 secondes” Bourgogne Franche-Comté

@JeremyQuerenet - Marie Petitjean, de l’université de Franche-Comté remporte le prix du jury de "Ma thèse en 180 secondes" de la finale Bourgogne Franche-Comté
@JeremyQuerenet - Marie Petitjean, de l’université de Franche-Comté remporte le prix du jury de "Ma thèse en 180 secondes" de la finale Bourgogne Franche-Comté

Une thèse peut fait des centaines de pages. Présenter sa thèse en 180 secondes, c'est le défi qu'ont du affronter aujourd'hui 10 étudiants en doctorat de Bourgogne et de Franche Comté. la finaliste est Marie Petitjean.

Par Fabienne Le Moing

La finale régionale avait lieu cet après-midi dans les locaux de l'UTBM de Sévenans dans le Territoire de Belfort. C'était l'occasion pour ces scientifiques de vulgariser leurs travaux.


Transmettre son savoir simplement

Le concours "Ma thèse en 180 secondes" permet à des doctorants et jeunes docteurs de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque participant produit, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche.

Ce concours offre une occasion unique aux participants de parfaire leurs aptitudes en communication et en vulgarisation, tout en leur donnant la possibilité de diffuser leur recherche dans l’espace public.


Et la grande gagnante est :

Marie Petitjean, de l’université de Franche-Comté (école doctorale Environnement Santé). Elle a remporté le Prix du Jury et représentera la région à Bordeaux pour la finale nationale le 31 mai prochain au côté de 15 autres personnes.
Sujet de sa thèse : « Dix-sept ans d'analyse génotypique et phénotypique d'une souche épidémique de Pseudomonas aeruginosa au cours de sa diffusion hospitalière »

Le prix du public, il a été attribué à Asmae Hamzaoui, de l‘UTBM.

Finale régionale de "Ma thèse en 180 secondes"
Dix candidats se prétaient à l'exercice de la thèse en 180 secondes. Un reportage de Maxime Villirillo et Philippe Arbez avec Michelle Bodo : doctorante, UTBM, Lorenzo Taddei : doctorant, UTBM et Claire Dupouët : directrice du service Sciences, Art et culture, Université de Franche-Comté





A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus