• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Tour d'Espagne : Thibaut Pinot vise en priorité une victoire d'étape

© ABIR SULTAN/EPA/Newscom/MaxPPP
© ABIR SULTAN/EPA/Newscom/MaxPPP

Le Haut-Saônois Thibaut Pinot, leader de l'équipe Groupama-FDJ sur le Tour d'Espagne, s'est fixé jeudi comme objectif "prioritaire" la conquête d'une victoire d'étape, avant le départ samedi, disant vouloir mesurer au fil des jours s'il peut ou non jouer le classement général.

Par AFP

"L'objectif, pour moi, c'est une victoire d'étape, je viens ici pour gagner quelque chose. Il y a beaucoup d'opportunités pour les grimpeurs, j'aurai de quoi faire. Le général, ça viendra au fur et à mesure", a déclaré Pinot lors d'une conférence de presse à deux jours du départ de Malaga, en Andalousie.

"On arrive sur la Vuelta sans pression. Certes, je ne viens pas pour me relever dès dimanche et prendre cinq minutes. Je vais laisser mon instinct faire et on verra où ça nous mène, mais l'objectif prioritaire c'est une victoire d'étape", a-t-il dit.

Ce qui lui permettrait de rejoindre le cercle fermé des coureurs ayant levé les bras sur les trois grands Tours (France, Italie, Espagne). Le Franc-Comtois (28 ans), qui a récemment prolongé jusqu'en 2020 avec Groupama-FDJ, aborde cette Vuelta (25 août-16 septembre) avec l'envie de rebondir après son abandon sur le Tour d'Italie en mai, victime d'un début de pneumopathie. Et dans un coin de sa tête, il y a aussi les Championnats du monde d'Innsbruck, en Autriche, promis cette année à un grimpeur.

"Je vais essayer de me faire plaisir (sur la Vuelta), faire du mieux possible, gagner une victoire d'étape, et ensuite on pensera aux championnats du monde", a dit le Français. "Je pense que tout le monde l'a (le Mondial) un peu dans un coin de la tête." En l'absence de Chris Froome, vainqueur sortant du Tour d'Espagne, et de Geraint Thomas, lauréat du récent Tour de France, l'équipe Sky devrait moins contrôler la course et favoriser des scénarios plus débridés, veut croire Pinot.

"Il y aura beaucoup d'opportunités, il y a un niveau très homogène avec beaucoup d'équipes qui ont deux leaders. Il y a un gros plateau, il manque les épouvantails de la Sky mais ça va créer une course un peu plus ouverte et vraiment intéressante", a-t-il souligné, citant notamment le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) comme un "client" pour la victoire finale.

Sur le même sujet

Aéromodelisme : des hélicoptères plus vrais que nature

Les + Lus