• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Trois communes du Doubs classées en catastrophe naturelle

Besançon, janvier 2018 : le Doubs en crue / © Sarah Rebouh / © Sarah Rebouh
Besançon, janvier 2018 : le Doubs en crue / © Sarah Rebouh / © Sarah Rebouh

Arbouans, La Rivière-Drugeon et Lods bénéficient du classement en catastrophe naturelle pour les inondations de janvier, pas les autres communes du Doubs.

Par Catherine Eme-Ziri

La préfecture du Doubs fait connaître dans un communiqué les communes du Doubs qui ont été reconnues en état de catastrophe naturelle et relèvent de ce dispositif de solidarité nationale.

Sur la base des avis rendus par la commission, un arrêté interministériel en date du 26 mars 2018 a été publié au journal officiel du 2 mai 2018 (aujourd'hui). Il recense les communes concernées.

Pour les inondations et les coulées de boue du 4 au 6 janvier : la commune de La Rivière-Drugeon, dans le Haut-Doubs, bénéficie de ce dispositif.

Pour les inondations et coulées de boue du 22 au 24 janvier, on retrouve La Rivière-Drugeon à laquelle sont ajoutées les communes d’Arbouans et de Lods.


La préfecture du Doubs rappelle :

"Les administrés sinistrés disposent d’un délai de 10 jours après la date de publication de l’arrêté au journal officiel soit le 2 mai pour déclarer les dommages matériels directs qu’ils ont subis auprès de leurs assureurs.

Pour mémoire, quinze autres communes du département du Doubs avaient déjà fait l’objet d’une reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle au titre des inondations et coulées de boue de janvier 2018 par arrêtés du 15 février 2018 et du 10 mars 2018."

L’état de catastrophe naturelle avait été demandé par d'autres communes, leur demande a été rejetée pour :

Avanne-Aveney, Besançon, Emagny, Hyèvre-Magny et Roset-Fluans, Raison invoquée : l’ampleur de l’inondation n’a pas été considérée comme exceptionnelle.

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus