Tu fais quoi pour la planète ? Je récupère l'eau de pluie et je suis autonome

A moins d'être un super-héros, aucun d'entre nous ne peut seul sauver la planète. Mais partout dans notre région, des femmes et des hommes agissent à leur échelle, au quotidien, en faisant un geste pour préserver l'environnement. Yves Le Tallec est autonome en eau grâce à l'eau de pluie.
Grâce aux eaux de pluie, on peut devenir autonome en eau mais il faut respecter quelques règles
Grâce aux eaux de pluie, on peut devenir autonome en eau mais il faut respecter quelques règles © F3FC

La pluie, Yves Le Tallec, il l'aime et la guette dès qu'il fait trop sec. Cet habitant d'une commune du Doubs a créé un vaste système de récupération des eaux de pluie, il y a déjà quelques années quand il a construit sa maison. Et depuis, Yves n'est jamais à sec, il est entièrement autonome en eau, grâce à une cuve de 15.000 litres qui se remplit en deux jours. Même pendant la sécheresse, il n'a jamais manqué. Avec sa femme, ils font attention mais " sans pour autant se priver" nous dit-il. 

Comment ça marche ? Réponse dans cette vidéo 

Tu fais quoi pour la planète : comment être autonome en eau et l'économiser ?

Le toit de 140 m² fait ruisseler les eaux qui viennent s'écouler dans la gouttière, un premier filtre ôte les plus gros déchets, avant que l'eau ne soit  stockée dans la cuve. Plusieurs autres filtres permettent ensuite d'utiliser l'eau, pour la vaisselle, la douche... et un dernier, en céramique, permet de la boire. Attention en tout cas aux risques si l'eau n'est pas assez bien filtrée, de nombreux polluants peuvent rendre l'eau non potable. 

Comment récupérer l'eau de pluie ? mode d'emploi
Comment récupérer l'eau de pluie ? mode d'emploi © Renov'Habitat Bretagne

 

Avant de se lancer mieux vaut bien étudier la question. Plusieurs sites expliquent en détails le processus, comme toits alertnatifs. Il existe également une règlementation précise en la matière à retrouver ici.

Etre autonome en eau demande de respecter la règlementation en vigueur
Etre autonome en eau demande de respecter la règlementation en vigueur © ministère de l'écologie

Quel coût ? 

L'autonomie a un coût, il faut donc bien calculer son coup ! Entre les travaux de la cuve, l'installation des filtres et des systèmes de pompes, il faut attendre plusieurs années avant de pouvoir rentabilier le dispositif. La meilleure idée est de l'installer quand on contruit où quand on rénove une maison. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement écologie société