Un lynx aurait-il attaqué des agneaux en Saône-et-Loire ?

De nouvelles attaques d'ovins se sont déroulées dans la nuit du jeudi 6 mai au vendredi 7 mai, dans l'Ouest de la Saône-et-Loire. Cette fois-ci, ce n'est pas le loup qui est incriminé mais peut-être le lynx. Ce serait une présence encore inédite de l'animal dans cette partie du département.

Un inspecteur de l'Office Français de la Bioversité a effectué les premières constatations sur les agneaux attaqués
Un inspecteur de l'Office Français de la Bioversité a effectué les premières constatations sur les agneaux attaqués © FTV Anthony Borlot

A nouveau, des attaques sur un troupeau en Saône-et-Loire, cette fois-ci, le scénario est différent, ce sont des agneaux qui ont été attaqués. Des corps sans tête, et pour certains, à moitié dévorés.

L'éleveur ne croit pas au loup

Les 4 agneaux attqués n'ont eu aucune chance. Yves Bonnot éleveur à Marly-sur-Arroux, les a retrouvés sans tête et à moitié dévorés, lors de son inspection quotidienne. 
L'éleveur ovin ne croit pas à l'attaque d'un loup : les autres animaux sont restés calmes, malgré le massacre, et un loup s'en serait pris aux brebis, plus charnues que les agneaux. L'éleveur évoque des faits similaires, qui se seraient déroulés en Côte-d'Or, "il y a une trentaine d'années [...] ils avaient retrouvé des agneaux comme ça, avec la tête coupée, ils avaient trouvé que c'était un lynx par la suite."
Le lynx a déjà été signalé en Côte-d'Or, comme en Septembre 2018, où une femelle avait été percutée par une voiture sur l'A38 près de Sombernon.

Un lynx en Saône-et-Loire ?

Si le lynx était véritablement présent en Saône-et-Loire, ça serait une mauvaise nouvelle supplémentaire pour des éleveurs, déjà mis à rude épreuve par le loup, depuis l'an dernier. Installé dans le Jura, le Lynx a déjà fait quelques incursions dans l'Est du département. Mais si sa présence était avérée à Marly-sur-Arroux, cela serait une première.
Selon Gilles Moyne, directeur du Centre Athénas, dont l'objet est la protection de la faune sauvage, "il peut arriver qu'un individu en cours de dispersion gagne des continuités forestières autre que le massif du Jura. C'est possible. "
Pourtant, ce spécialiste du lynx ne croit pas que ce félin soit le responsable du nouveau massacre dans le charolais. Selon lui, il faudrait chercher plutôt du côté de canidés : « ce n'est pas le mode opératoire du lynx qui tue ses proies par strangulation, en écrasant la trachée, il n'y a pas d'effusion de sang, et ensuite, il commence la consommation par l'intérieur du gigot. [...] En aucun cas par la tête, donc ça fait penser très fort à un canidé et particulièrement un canidé domestique »

Le lynx, une espèce menacée

La population de Lynx en France ne compte que 120 adultes cantonnés, dont plus de 80% sont dans le Massif du Jura, ce qui donne à cette région une responsabilité particulière dans sa conservation.
Le Centre Athénas est investi dans la conservation du lynx et "dans la lutte contre les deux causes majeures de mortalité non naturelle que sont les collisions routières et le braconnage. Avec déjà 10 morts sur route cette année dont 6 en un mois, et 6 procédures en cours pour destruction illégale par arme de chasse", selon le site de l'Association.

Le lynx se trouve essentiellement dans les massifs du Jura, sa présence en Saône-et-Loire serait une première.
Le lynx se trouve essentiellement dans les massifs du Jura, sa présence en Saône-et-Loire serait une première. © FTV



L'Office Français de la Biodiversité (OFB) espère toutefois obtenir un cliché du coupable avec un piège photographique. Si c'est un lynx, il devrait revenir terminer son repas dès les prochains soirs.

 

Le reportage d'Alexandre Baudrand et Anthony Borlot
Intervenants :

Le lynx serait-il présent en Saône-et-Loire ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement agriculture économie