L’université de Bourgogne ouvre ses cours aux lycéens pendant une semaine

Du 27 février au 03 mars prochain, l’université de Bourgogne accueillera des lycéens dans une centaine de ses cours. Une initiative qui séduit de plus en plus les jeunes lycéens. 

Durant toute une semaine, l’université de Bourgogne propose aux lycéens  de venir découvrir un large choix de disciplines en assistant au cours dispensés aux étudiants. Les cours ne sont pas aménagés pour les lycéens, ils sont effectués en situation réelle. Cette méthode permet aux futurs étudiants de se rendre compte de façon précise le déroulement des cours.

2017 marque la 4e édition de l'accueil des lycéens au sein des cours de l’université bourguignonne.

La plupart des domaines de l’université de Bourgogne sont représentés :

  • Arts, Lettres, Langues
  • Droit, Economie, Gestion
  • Sciences humaines et sociales
  • Sciences, Technologies, Santé

Les matières présentées sont issues des cours de licence pour montrer aux lycéens le niveau qu’ils seront capables d’acquérir lors de leurs études supérieures et ce que les facultés attendent d’eux dans ces disciplines.

Une initiative qui séduit de plus en plus les jeunes lycéens.

Lors de la précédente édition, 401 lycéens avaient participé aux cours ouverts, contre 246 en 2015.
De même, l'université avait reçu plus de 895 inscriptions en 2016 (contre 447 en 2015) soit plus de 2 cours en moyenne par lycéens. 

Majoritairement, les lycéens proviennent de Côte-d'Or et de Saône-et-Loire. Mais ils sont cependant quelques-uns à être venu des départements proches de la Bourgogne tels que l'Ain, le Jura, l'Aube, la Haute-Marne et même de la Haute-Savoie ou du Rhône. 

Une opération qui se déroule en plein pendant la période d’inscriptions sur APB (Admission Post-Bac). Elle permet ainsi aux lycéens de conforter ou de modifier leurs choix de poursuites d’études.

Les futurs étudiants sont appelés à répondre à un questionnaire de satisfaction à la suite de cette semaine de cours.

En 2016, ils furent 45% des participants à avoir répondu au questionnaire. 
Parmi eux, 85 % pensent que cette expérience leur a donné envie de s'inscrire à l'université et 90% retirent un bilan positif ou très positif de cette expérience.