Victime de l'avalanche en Savoie, Cendra était une "vraie louve pour ses enfants et sa famille" témoigne son frère

Franck Galmiche est l’un des frères de Cendra Galmiche, une Jurassienne décédée dans une avalanche au Mont Pourri (Savoie) samedi 8 mai. Il dresse le portrait d’une sœur aimante et dévouée. Sportive, elle pratiquait aussi le saxophone et oeuvrait dans une association humanitaire. 

Cendra Galmiche avait 48 ans.
Cendra Galmiche avait 48 ans. © Franck Galmiche

Franck Galmiche retient avec force ses sanglots, et c’est avec émotion qu’il témoigne. Au nom de toute la famille et des deux fils de Cendra, il nous raconte qui était sa sœur, cette Jurassienne décédée tragiquement en Savoie au Mont Pourri samedi 8 mai 2021.

Troisième d’une fratrie de sept enfants, "Cendra était une personne aimante, souriante, aidante, fonceuse, un peu trop des fois, réconfortante, mais aussi parfois triste, piquante, tranchante, avec ses coups de folie et ses coups de gueule, ses excès " confie-t-il.

Pour Cendra, je crois que ce qui était le plus fort, c'est l'appel de la nature, ses randos, le ski, l'escalade, le kayak

A 48 ans, Cendra Galmiche était une très grande sportive. Elle pratiquait ski, kayak, escalade, danse, course d’orientation. " La passion du sport l’a prise quand elle était enfant et ne l’a jamais quittée pendant toutes ses années au collège, au lycée et ensuite à Nancy" raconte son frère. C’est d’ailleurs dans cette ville, avec son ex-compagnon, qu’elle découvre le sport de montagne. " Je crois que ce qui était le plus fort, c'est l'appel de la nature, ses rando, le ski, l'escalade, le kayak, tous ces sports qu'elle adorait et pour lesquels elle repoussait sans cesse ses limites, dans l'effort et le froid ". 

Férue de sport mais aussi de théâtre, de musique, elle jouait depuis petite au saxophone. Elle pratiquait aussi la danse qu'elle vivait à travers le club Lédodanse par exemple. " Cendra a eu des hauts et des bas, c’était une écorchée par la vie, mais elle s'est toujours efforcée de tenir le cap, son cap, de faire de son mieux pour aller vers se qu'elle pensait être bien, le meilleur pour elle, pour les autres. A fond, tout le temps ".

Educatrice spécialisée, Cendra Galmiche était mère de deux garçons, âgés de 16 et 18 ans. " Engagée, elle l'était et au sens très large, pas de demi-mesure, pour sa famille et surtout pour ses enfants, une vraie louve !" assure son frère.

La montagne, celle qu'elle aimait tant, l'a mis KO, au repos forcé

Une femme sensible, aussi, qui distribuait des sourires, offrait son temps et son énergie au service de plusieurs associations sportives et humanitaire au sein de « Y’a de l’électricité dans l’air », association qui aide la population africaine isolée à accéder à l’énergie électrique.

Cendra Galmiche avait rejoint en Savoie, en milieu de semaine deux de ses amis, Yoann Bouillet et Julien Cantat, pour s’adonner à une simple randonnée en montagne en Vanoise. Eux aussi ont perdu la vie, à l’âge de 39 et 36 ans. Ils ont été surpris par une avalanche dans le secteur du Mont-Pourri (3779 m) vers 14 heures. Les autorités avaient mis en garde vendredi contre un risque d'avalanches "particulièrement élevé" ce week-end, alors que les températures se sont radoucies après d'importantes chutes de neige sur les massifs ces derniers jours. Sept personnes sont décédées dans les Alpes samedi 8 mai dans deux avalanches distinctes.

" Je crois pouvoir dire sans me tromper, qu'elle ne s'arrêtait pas beaucoup! Mais là, se samedi 8 mai, la montagne, celle qu'elle aimait tant, l'a mis KO, au repos forcé auprès de notre papa Dédé et de notre frère Christophe" ajoute son frère.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers montagne nature