VIDÉO. Voile : un Bourguignon est au départ de la Transat Jacques Vabre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maryline Barate
Erwan Le Draoulec en pleine préparation pour la Transat Jacques Vabre.
Erwan Le Draoulec en pleine préparation pour la Transat Jacques Vabre. © Anne Beaugé - ilsaimentlamer.com

Erwan Le Draoulec reprend la mer pour une nouvelle course au large de référence. En 2017, le skipper bourguignon remportait la Mini-Transat entre La Rochelle et les Antilles. Le voilà sur le départ de la Transat Jacques Vabre 2021.

Du Havre à Fort-de-France, Erwan Le Draoulec s’apprête à vivre une nouvelle course transatlantique, la quatrième de sa carrière. A 24 ans seulement, il prendra le départ de la 15e Transat Jacques Vabre dimanche 7 novembre 2021.

A deux jours du départ, le navigateur bourguignon ne cache pas son excitation : "la Transat Jacques Vabre est un grand monument de la course au large. C'est une super fierté d'être là ! Qui eut cru qu'un jour il y aurait un Bourguignon, sponsorisé par une superbe entreprise bourguignonne, au départ".

Il concourt sur le class 40 Émile Henry x HappyVore. Ce monocoque a été conçu par un cabinet d’architecture navale très réputé. Il a été mis à l'eau il y a seulement un mois.  Erwan Le Draoulec fera équipe avec Nicolas d’Estais, le skipper à l’origine de ce projet.

"On a hâte d'y être ! C'est un bateau tout neuf, presque trop neuf. On n'a pas tout à fait fini de l'apprivoiser mais on va continuer de le découvrir. On a un rôle d'outsider. C'est super de retourner naviguer sous les couleurs de ma Bourgogne", s'enthousiasme le Bourguignon.

Un peu de Bourgogne dans les bagages

Erwan Le Draoulec peut compter sur le soutien de son sponsor de toujours, l'entreprise de plats en céramique Émile Henry, basée à Marcigny en Saône-et-Loire.

D'ailleurs, la société lui a également concocté un plat en terre cuite ultra léger pour réchauffer des plats cuisinés sous vide pendant la traversée. Pour les trois premiers jours de course, le chef étoilé bourguignon Frédéric Doucet a préparé des repas pour l'équipage. Quand on sait que les autres concurrents mangeront essentiellement des rations lyophilisées, c'est un détail qui a son importance.

"On dort très peu, c'est très physique. C'est hyper important de bien manger, équilibré et je ne devrais pas être trop mal de ce côté-là", sourit le navigateur.

Un skipper qui a déjà un palmarès

Erwan Le Draoulec a beau avoir passé son enfance et son adolescence à Charolles, en Saône-et-Loire, il n'est pas un inconnu dans le monde de la voile.

En 2017, ce pensionnaire du pôle mondial de la course au large à Lorient remportait la Mini-Transat, une course en solitaire et sans assistance entre La Rochelle et les Antilles. C'est une sorte d'antichambre des grands noms qui a vu passer beaucoup de champions à son palmarès : Loick Perron, Michel Desjoyeaux ou Ellen Mac Arthur.

Cette Transat Jacques Vabre s'annonce comme une nouvelle expérience très formatrice pour Erwan Le Draoulec. Le navigateur saône-et-loirien n'a jamais caché son ambition : courir un jour la route du Rhum ou le Vendée Globe.

Le reportage de Marie Jolly et France 3 Le Havre :

Certaines images sont signées Anne Beaugé - ilsaimentlamer.com

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.