Villeneuve-sur-Yonne : un exercice de sécurité “prise d'otage” au collège

L'exercice de "tuerie de masse" au collège de Villeneuve-sur-Yonne lundi 18 novembre : ici le tireur présumé / © FTV
L'exercice de "tuerie de masse" au collège de Villeneuve-sur-Yonne lundi 18 novembre : ici le tireur présumé / © FTV

Ce lundi 18 novembre, une simulation de "tuerie de masse" et prise d'otage a commencé vers 9 heures du matin. Un exercice d'envergure impliquant près de 200 gendarmes et pompiers.

Par F.L.

Un scénario de "tuerie de masse"
Le scénario de l'exercice de sécurité n'est pas banal, mais pourtant, pas impossible :
"Un homme armé s’est introduit dans le collège de Villeneuve-sur-Yonne, vers 9 heures. Il s’est retranché dans un bâtiment et aurait pris en otage des élèves ainsi que des membres de l’équipe pédagogique", selon la Préfecture.
"Les forces de l’ordre et de secours sont sur place. Un périmètre de sécurité est activé. Il vous est demandé de ne pas approcher pour ne pas interférer dans les interventions."

Une prise d'otages dans le CDI de l'établissement
Les parents d'élèves et les habitants de Villeneuve-sur-Yonne ont été informés auparavant de l'exercice.
Le scénario est le suivant : "Un père de famille se rend, au petit matin, au collège de Villeneuve-sur-Yonne, afin de se faire justice. Des détonations et des cris ont été entendus, dès 9 heures. Excédé que son fils soit victime de harcèlement de la part de ses camarades de classe au collège de Villeneuve-sur-Yonne, il entre dans l'établissement scolaire, tire à vue, blesse et tue plusieurs personnes, collégiens et enseignants, qu’il croise sur sa route. Puis se réfugie dans le CDI de l’établissement où commence une interminable prise d’otage."
 
Les gendarmes du PSIG (Peloton de Surveillance et d'Intervention) interviennent dans cet exercice / © FTV
Les gendarmes du PSIG (Peloton de Surveillance et d'Intervention) interviennent dans cet exercice / © FTV

Des moyens importants mis en oeuvre
Près de 200 gendarmes et pompiers sont impliqués dans cet exercice 'grandeur réelle'
La RD606 a été coupée, une cellule de crise a été montée à la sous-préfecture, et l'exercice comprend que "le parquet de Sens a ouvert une enquête pour meurtre avec préméditation et violences volontaires avec préméditation. Le parquet anti terroriste est prévenu et ne s’est pas pour l’instant saisi de l’enquête."

Le reportage de Baziz Djaouti et Claude Heudes
Intervenant :
  • Patrice Latron, préfet de l'Yonne
 
Villeneuve-sur-Yonne : un exercice de sécurité "prise d'otage" au collège


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus