• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Vivre ensemble : les médiateurs font leur retour dans les quartiers prioritaires dijonnais

4 ans après l'expérience des « correspondants de  nuit » la communauté urbaine du Grand Dijon et 4 bailleurs sociaux ont missionné de nouveau une association pour effectuer de la médiation sociale dans les quartiers dits sensibles

Par Muriel Bessard

L'agglomération dijonnaise compte 18 médiateurs sociaux


L’Association Grand Dijon Mediation (AGDM) est une association qui entend aider les personnes en difficultés par le dialogue et en les aiguillant vers les bonnes structures. Depuis août 2016, ses 18 médiateurs tournent dans différents quartiers, sur Chenôve, Dijon, Longvic et Quetigny  du mardi au samedi de mi-septembre à mi-juin puis du lundi au samedi les reste de l’année. Ce service intervient essentiellement en fin d'après-midi et début de nuit, des créneaux horaires où personne d’autre n’intervient.

Un dispositif pour améliorer le "mieux vivre ensemble"


Les médiateurs interviennent principalement dans les quartiers dits prioritaires mais aussi dans le centre-ville de Dijon. Leur rôle est de régler les tensions entre voisins, rassurer et rencontrer les personnes les plus vulnérables, discuter avec les habitants, repérer les regroupements, dissuader... Une telle initiative avait été menée avec « les correspondants » de nuit. Mais faute de réelle efficacité, elle avait été arrêtée en 2012. Cette nouvelle tentative, plus professionnelle, s’appuie sur des médiateurs compétents : des éducateurs diplômés et des personnes recrutées pour leur capacité d'écoute et de dialogue.

La médiation sociale : un outil efficace


La médiation sociale est aujourd'hui largement définie comme un moyen efficace d'améliorartion du vivre ensemble. La définition qu'en donne le gouvernement, c'est "un processus de création et de réparation du lien social et de règlement des conflits de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente, à travers l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions, de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose". En 2013, la France comptait environ 12 000 médiateurs (médiateurs socio-culturels, correspondants de nuit, agents d’ambiance, etc.), recouvrant différents secteurs d’intervention (habitat, transports, santé, éducation, tranquillité publique, intervention sociale, services à la population).

Le reportage de S. Bouillot et D. Iberrakène avec :
  • Adjia, médiatrice Association Grand Dijon Mediation (AGDM)
  • Patrick Tite, directeur Association Grand Dijon Mediation (AGDM)
Grand Dijon : les médiateurs sont de retour
4 ans après l'expérience des « correspondants de nuit » la communauté urbaine et quatre bailleurs sociaux ont missionné de nouveau une association pour effectuer de la médiation sociale dans le Grand Dijon.

 

Vivre ensemble

Depuis début janvier, la rédaction de France 3 Bourgogne a lancé une nouvelle rubrique hebdomadaire qui fait la part belle au vivre ensemble. Chaque lundi, nous vous racontons l'histoire de femmes et d'hommes qui ont décidé de mettre de côté leurs différences pour agir de concert. Lien social et solidarité sont leur moteur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus