Volley-Ball: Belfort, un "Phare" pour les Championnats d'Europe pour les Bleues

L'équipe de France féminine de Volley joue une partie importante de son avenir en ce moment dans la Cité au Lion. Un stage puis un tournoi au gymnase du Phare, qualificatif pour le championnat d'Europe. Les Bleues peuvent compter sur 50 bénévoles (masqués) du club de l'ASMB Volley.

Les bleues ont l'habitude de séjourner à Belfort pour préparer leurs compétitions. L'enjeu est fort cette semaine: se qualifier pour les Championnats d'Europe de cet été.
Les bleues ont l'habitude de séjourner à Belfort pour préparer leurs compétitions. L'enjeu est fort cette semaine: se qualifier pour les Championnats d'Europe de cet été. © FFVB

Elle sont devenues des résidentes régulières, les bleues du volley. C'est en effet un partenariat, instauré depuis trois ans et qui court jusqu'en 2024, qui a été établit entre la Fédération Française de Volley-Ball et la ville de Belfort. Un lien qui fait de la ville l'un des camps de base des internationales. Et du club local de l'ASMB Volley le club "support" en matière de logistique, une cinquantaine de bénévoles étant dépéchés par le club qui dispose d'une centaine de licenciés.

Des filles dans leur "bulle"

Arrivées le 27 avril, les filles ont été placées dans une bulle sanitaire et naviguent entre leur hôtel, les gymnases de la Pépinière et de l'IUT où elles s'entraînent, ainsi que le gymnase du Phare, où elles disputent leurs matches.

"Nous leur avons fourni des sparring-partners issus du club pour les aider dans les entraînements. Ils ont été testés et placés à l'isolement avant l'arrivée des joueuses et sont aussi dans la bulle", nous explique Paul Gauthier, ancien entraîneur de l'équipe de Nationale 3 (l'équivalent de la 4ème division) et bénévole.

La sécurité sanitaire est optimale. Les bancs des joueuses sont désinfectés régulièrement, des circuits dans les salles sont élaborés pour éviter les croisements et on en passe. 

"Nous sommes testés tous les deux jours", nous explique Emmanuel Fouchet, le manager de l'équipe. "C'est simple: un cas positif et nous sommes tous considérés comme cas contacts ! Cela entraînerait une annulation des matches".

Les quatre équipes sont logées dans le même hôtel, à Belfort. Un étage par équipe nationale avec pour chacune sa salle de réunion individuelle. 

"C'est un bon moment pour tous nos bénévoles, développe Paul Gauthier. Même si il est interdit d'approcher les joueuses et que cette année, il n'y aura pas de courses aux autographes ou aux selfies, ces trois semaines avec l'Equipe de France sont pour nous l'occasion de partager notre amour du volley. Surtout qu'il s'agit de s'occuper de quatre équipes nationales !"

Car ce stage en terre belfortaine est suivi, ce week-end, d'une première manche qualificative pour les Championnats d'Europe de Volley, qui se dérouleront en août. Pour la deuxième fois, l'EuroVolley féminin se tiendra dans quatre pays: la Serbie, la Bulgarie, la Croatie et la Roumanie.

Et donc, à Belfort, se déroule ce week-end la manche aller du Tournoi de Qualification de la poule composée de la France, de la Hongrie, du Danemark et d'Israël.

Les bleues vont donc d'abord disputer trois matches à Belfort, du 7 au 9 mai, puis trois autres rencontres la semaine suivante, du 14 au 16 mai, à Budapest. Les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour le championnat d’Europe, une compétition à laquelle les Bleues avaient participé en 2019.

Les rencontres, et c'est le gros regret du staff et des bénévoles de l'ASMB Volley, se joueront à huis-clos, forcément. 

07/05 17h00 Israël - Hongrie
07/05 20h00 France – Danemark

08/05 17h00 France – Hongrie
08/05 20h00 Danemark – Israël

09/05 16h30 France - Israël
09/05 19h30 Hongrie - Danemark

La liste des 20 Bleues pour le stage à Belfort :

Passeuses : Margaux Bouzinac (Saint-Raphaël), Emilie Respaut (IFVB), Nina Stojiljkovic (Paris-St Cloud)

Réceptionneuses/attaquantes : Lisa Arbos (Las Palmas, Espagne), Helena Cazaute (Mulhouse), Juliette Fidon Lebleu (Rzeszow, Pologne), Lisa Jeanpierre (La Laguna, Espagne), Manon Moreels (Marcq-en-Baroeul), Leia Ratahiry (IFVB)

Centrales : Eva Elouga (Quimper), Pauline Martin (Mougins), Chloé Mayer (RC Cannes), Isaline Sager-Weider (RC Cannes), Amandha Sylves (Nantes)

Liberos : Juliette Gelin (Chamalières), Amandine Giardino (Le Cannet)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
volley-ball sport