Arrêt de l'ADSL et raccordement à la fibre : des particuliers furieux du coût des travaux, des collectivités "complètement dépassées"

Dans plusieurs zones de l'Yonne, les derniers mètres pour rallier la fibre jusqu'aux habitations s'apparentent à un casse-tête financier. Des travaux sont souvent nécessaires et coûteux, pour l'instant à la charge des habitants. Alors que l'arrêt de l'ADSL est prévu pour 2030 en France, aucune solution claire n'existe à ce jour pour aider les particuliers.

À l'horizon 2030, l'ADSL devrait avoir complètement disparu en France. La fibre optique, pas encore déployée sur l'ensemble du territoire, doit la supplanter comme moyen privilégié de bénéficier d'un accès à internet. 

Dans l'Yonne, on frôle les 100 % de déploiement. Mais c'est parmi les communes déjà fibrées que certains problèmes apparaissent. En effet, de la rue au logement d'un particulier, la fibre peine parfois à franchir cette poignée de mètres. Et pour ces exceptions, les solutions semblent manquer. 

Des travaux à plusieurs milliers d'euros

Pierre (le prénom a été modifié) habite un pavillon datant des années 70 à Vaux, une commune rattachée à Auxerre (Yonne). Compris dans la communauté de communes de l'Auxerrois, ce bourg d'un peu plus de 500 habitants a été fibré par Orange. Pour ses habitants, la commercialisation a été ouverte il y a quelques semaines. C'est le cas de Pierre.

“Mon fournisseur m’a contacté pour me dire que la fibre était à disposition et qu’ils allaient passer pour câbler les derniers mètres jusqu’à chez moi", raconte-t-il. "Tout ça gratuitement et en changeant ma box qui commençait à dater. Mais lorsque le technicien est venu, il a vu que les gaines étaient trop étroites pour faire passer la fibre et qu’il ne pouvait rien faire.”

“J’ai l’ADSL, ça me suffit pour l’usage que j’ai, même si je ne cracherais pas sur un peu plus de débit.”

Pierre

habitant de Vaux (Yonne)

Le technicien explique alors à Pierre que des travaux vont être nécessaires pour changer la gaine et que tout serait à sa charge. L’Icaunais estime le coût d’une telle opération à plusieurs milliers d’euros. Inenvisageable pour lui. 

"J'ai déjà fait des travaux de terrassement pour mettre aux normes le réseau des eaux usées il y a quelques années", abonde-t-il. "Il est hors de question que 3 ou 4 ans plus tard, je paye encore plusieurs milliers d'euros pour avoir la fibre certes, mais pour une qualité de service supplémentaire qui n'est pas évidente et pour un coût rédhibitoire."

"Je trouve ça inadmissible"

D'ici 2030, les lignes de cuivre devraient disparaître de nos sous-sols, mais plusieurs communes sont concernées par des travaux dès 2023.

Face à l’éventualité de ne pas avoir la fibre avant la fin de l’ADSL, faute de solutions pour les particuliers, Pierre déchante : “Je n’ai toujours pas l’intention de faire ces travaux-là. Je pense qu’il doit y avoir un rapport de force pour que la charge financière ne pèse plus sur les particuliers. Si d’ici deux ans on nous dit qu’il n’y a plus l’ADSL, forcément ça change la donne et on se retrouve contraints, internet fait désormais partie de nos vies. Être mis devant cette alternative qui ressemble à un fait accompli, passez à la fibre ou vous n’avez plus rien, je trouve ça inadmissible."

L’ADSL a déjà commencé à être désinstallée dans les Ardennes notamment. Une échéance qui paraît de moins en moins loin... et qui inquiète Pierre. "C'est extrêmement proche. Pour réaliser des travaux qui vont se chiffrer à plusieurs milliers d'euros, ça se planifie et ce n'est pas forcément faisable en une année." Pierre assure que plusieurs voisins de sa rue sont aussi concernés, mais que certains ont malgré tout décidé de faire les travaux.

Les opérateurs pas concernés

Free est l'opérateur de Pierre. Lorsque les techniciens ne peuvent intervenir et que le déploiement de la fibre requiert des travaux dans le domaine privé, le constat est clair : c'est au particulier d'en assurer le financement

Qu'en est-il d'Orange, qui a assuré le déploiement dans les rues de la commune ? Pour Cyprien Mateos, délégué régional de Bourgogne-Franche-Comté de la société de télécommunications, ces cas sont particuliers : "Sur la communauté de communes de l'Auxerrois, il ne reste que quelques détails à régler pour finaliser le déploiement. Il y a des situations à débloquer, mais dans l'ensemble il s'agit souvent d'exceptions."

Après le déploiement dans une commune, Orange ouvre la fibre à la commercialisation. Ce qui signifie que les particuliers sont libres de se faire raccorder par l'opérateur de leur choix. L'objectif, c'est d'atteindre cette situation pour leurs territoires d'ici à novembre 2024.

L'échéance qui devrait arriver, si l'Arcep valide, sera alors l'arrêt de la commercialisation de l'ADSL. Il n'y aura donc plus de nouvelles lignes ouvertes sur le cuivre. La première étape avant l'arrêt complet. 

Les collectivités dépassées

Éric Moriceau, l'assure, le cas de Pierre est sans issue : "J'ai des particuliers qui m'appellent chaque semaine pour me demander ce qu'on peut faire dans une telle situation, précise le responsable de l'aménagement numérique de la communauté d'agglomération de l'Auxerrois. Tout ce que je peux leur répondre c'est ce que nous dit aussi Orange : de s'orienter vers des services 4G ou satellite. Franchement, on est complètement dépassés. Sans une intervention de l'État ça ne changera pas."

"Malheureusement de notre côté on ne peut rien faire lorsqu'il s'agit du domaine privé. On espère que Monsieur Barrot (ministre chargé de la transition numérique) travaille sur une solution, ce dont je ne doute pas."

Pascal Henriat

vice-président du conseil départemental de l'Yonne

Peu importe leur taille, pour les collectivités, la solution est la même ou presque. "C'est au particulier de prendre à sa charge les travaux, c'est comme pour l'eau par exemple", illustre Pascal Henriat, vice-président du conseil départemental de l'Yonne. "Ou alors il faut négocier avec son opérateur pour trouver une solution.

Une solution qui devra être trouvée assez rapidement... puisque Pascal Henriat estime l'arrêt du cuivre à 2025 dans le département.

Vous pouvez consulter cette carte pour voir le programme de l'arrêt du cuivre par Orange.