Auxerre et Sens : des marches pour le climat ont eu lieu malgré l'épidémie de coronavirus

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Des marches pour le climat étaient prévues un peu partout en France ce samedi 14 mars 2020. De nombreux rassemblements ont été annulés à cause du coronavirus. Mais, dans l’Yonne, ces manifestations en faveur du climat ont été maintenues à Auxerre et à Sens.
 



L’épidémie de coronavirus prend de plus en plus d’ampleur en France. C’est aussi le cas en Bourgogne-Franche-Comté : à la date du samedi 14 mars, on recensait 339 personnes infectées au COVID-19 et 6 morts dans la région.

Pour limiter la propagation de la maladie, les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits depuis le 13 mars.
Il est aussi conseillé d’éviter toute sortie inutile.

Mais, pour les défenseurs du climat, il n’y avait pas lieu de renoncer à ces marches dans l’Yonne. "Il y a plein de choses graves. Ca me choque que d’un seul coup, tout le monde soit pétrifié par le coronavirus alors que personne n’est pétrifié par le climat", dit une manifestante auxerroise.
 

Des marches organisées avec l'aval des autorités 


Au final, ils étaient à peine une quarantaine à manifester dans les rues d’Auxerre.
Les organisateurs avaient reçu de la préfecture des consignes sanitaires précises à faire respecter : se tenir à une distance d’un mètre, ne pas se serrer la main, marcher en petits groupes…

Ces marches pour le climat avaient été autorisées par la préfecture de l'Yonne. "Manifester est un droit qui est inscrit dans la Constitution et seul un risque de trouble à l’ordre public pourrait nous conduire à les interdire", précise Tristan Riquelme, directeur de cabinet du préfet de l'Yonne.

 
Reportage de Baziz Djaouti, Claude Heudes et Laurence Crotet-Beudet avec :
-des manifestants
-Antoine Bercy, organisateur de " La marche pour le climat "
-Tristan Riquelme, directeur de cabinet du préfet de l'Yonne