Affaire du "Cédric Jubillar de l'Yonne" : suspecté du meurtre de sa femme, Frédéric Mellet à nouveau auditionné

Quatre ans après la disparition de son épouse à Joigny (Yonne), Frédéric Mellet est à nouveau entendu par la juge d'instruction d'Auxerre. Cela fait deux ans qu'il est en détention provisoire, suspectée d'avoir tué sa femme durant l'été 2020.

Nouvelle étape dans l'affaire du "Jubillar de l'Yonne". Après une succession de demandes de remise en liberté, toutes rejetées, Frédéric Mellet est à nouveau entendu par la juge d'instruction d'Auxerre ce vendredi matin. Un rendez-vous très attendu par la défense du suspect puisque voilà deux ans qu'il est en détention provisoire. 

L'éleveur de chèvre mis en cause dans le meurtre supposé de son épouse clame toujours son innocence. Il faut dire que l'instruction touche à sa fin et la détention provisoire du prévenu devrait s'arrêter en mai 2024.

Où est Chantal Mellet? 

C'était il y a presque quatre ans. Chantal Mellet disparaissait le 2 juillet 2020 de son domicile de Joigny dans l'Yonne sans prendre ni son téléphone, ni sa carte bancaire. Les recherches n'ont rien donné. Son mari n'a alors pas été inquiété par la justice.

Il donne même une interview à France bleu Auxerre sur les circonstances de la disparition de son épouse. "Elle était dans son laboratoire en train de faire ses fromages. Moi j'étais à la traite des chèvres. Je l'ai dérangée deux minutes, je lui ai dit : "quand tu auras fini, il faudra qu'on parle d'un sujet personnel. Bah, quand je l'ai cherchée sur le coup des neuf heures, il n'y avait plus personne."

Mais 22 mois après la disparition de Chantal, Frédéric Mellet est mis en examen pour le meurtre de son épouse. L'une des filles du couple a changé sa version sur le jour de la disparition de sa mère dans un compte rendu rapporté par Le Parisien.

Elle qui disait avoir vu son père le 2 juillet lorsqu'elle s'est réveillée se rétracte finalement, en disant qu'il n'y avait personne à la maison familiale sur cette même tranche horaire, et que le camion de son père n'était pas non plus au domicile. 

Une liaison comme mobile du crime ? 

Les enquêteurs estiment donc avoir assez d'éléments incriminants puisque ces paroles viennent en contradiction avec l'alibi du suspect. Reste un problème majeur : le corps de Chantal Mellet n'a jamais été retrouvé. 

Il faut dire que tout n'était pas rose entre les époux durant l'été 2020. Frédéric avait appris que son épouse entretenait une liaison avec un autre homme et comptait lui en parler ce jour-là. De quoi cristalliser les tensions déjà existantes dans le couple. "Ils s'insultaient parfois. Mon père a traité ma mère de salope, ma mère l'a traité de connard", déclarait la fille cadette du couple lors d'une garde à vue. 

Depuis la mise en examen du père, Frédéric Mellet a demandé à huit reprises sa remise en liberté en 2023, en plus des demandes en 2022. Reste que pour les filles du couple, la détention de leur père n'est pas justifiée.

L'avocat des enfants du couple a déclaré qu'il n'y aurait pas de communication sur l'audience de Frédéric Mellet ce 29 mars.