Auxerre : le boom du foot féminin !

Dans l'Yonne, le cap symbolique des 1 000 licenciées en foot féminin a été dépassé en 2018.
Dans l'Yonne, le cap symbolique des 1 000 licenciées en foot féminin a été dépassé en 2018.

En Bourgogne comme partout en France, le football féminin est en plein essor. Dans l'Yonne, le cap symbolique des 1 000 licenciées a déjà été franchi et des joueuses sont aux portes du monde professionnel.
 

Par B.L.


La passion pour le foot féminin ne cesse de croître.
La Coupe du monde féminine qui s’est déroulée en France (du 7 juin au 7 juillet 2019) y est pour quelque chose. Cet événement a été suivi par plus d’un milliard de téléspectateurs dans le monde. En France, le match des huitièmes de finale entre les Bleues et le Brésil a été vu par 12 millions de personnes, un record pour un match de l'équipe de France féminine. 

Mais, certaines joueuses n’ont pas attendu la Coupe du monde pour chausser les crampons.
C’est le cas de Noémie Luce qui joue au football depuis l’âge de 6 ans avec ses trois frères. La jeune fille a joué en équipe de France universitaire et a désormais envie "de jouer le plus haut possible" au niveau national. "Je pense que je peux y arriver et je fais tout pour", dit-elle.
 

Reportage de Baziz Djaouti, Claude Heudes et Florentin Nogara avec : -Noémie Luce, joueuse et éducatrice sportive à l'Aja-Stade Auxerrois -Baptiste Malherbe, directeur général de l'A.J.Auxerre
 

Après l'effet Coupe du monde 2019, l'Euro 2021 ?


Noémie Luce est licenciée à l’AJA où elle évolue en régionale 1 (la 3e division nationale).
Avec l’équipe féminine du club auxerrois, elle participe à des séances de musculation hebdomadaires sous la houlette d’un préparateur physique.

Et quand elle ne s'entraîne pas, la jeune femme enfile sa casquette d’éducatrice sportive pour encadrer les équipes U12 et U15 féminines du Stade Auxerrois.
Elle peut ainsi vivre de sa passion grâce à un contrat de 20 heures par semaine.

"Quand j’ai commencé dans mon club, j’étais la seule fille à jouer avec les garçons. Maintenant, on est dans des structures où il n’y a que des équipes de filles, ça a beaucoup évolué. Le football féminin est très médiatisé, on peut le voir à la télé. C’est sûr qu’il y a eu un grand changement", analyse-t-elle.

L'effet Coupe du monde devrait s’amplifier avec le championnat d'Europe, qui se déroulera en Angleterre du 11 juillet au 1er août 2021, entre 16 équipes de foot féminin.  

En Bourgogne-Franche-Comté, ​​​​​​​la Ligue de football compte plus de 7 600 joueuses (plus de 3 000 jeunes, 2 000 adolescentes, 2 400 adultes) et enregistre une hausse de plus de 10 % de licenciées chaque année depuis 2012.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus