Auxerre-Branches : l'aérodrome a du mal à redécoller

L'aéroport d'Auxerre-Branches dans l'Yonne / © Yoann Etienne
L'aéroport d'Auxerre-Branches dans l'Yonne / © Yoann Etienne

L'activité de l'aérodrome d'Auxerre-Branches a du mal à redécoller malgré l'arrivée de SNC-Lavallin, un nouveau gestionnaire par délégation de service publique en février 2016. Le groupe canadien ne fait pas l'unanimité en raison, notamment, de sa nouvelle politique tarifaire. 

Par CJ


Arrivé avec un projet de développement ambitieux axé sur l'aviation d'affaires, le groupe canadien  SNC-Lavalin, nouveau gestionnaire de l'aérodrome, ne fait pas l'unanimité au sein des usagers de la piste, plutôt critiques et dubitatifs. 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
L'aérodrome tourne au ralenti : peu d'activité sur le tarmac et des avions plus souvent à l'arrêt que dans les airs. Sept mois après l'arrivée du groupe SNC-Lavalin comme gestionnaire de la plate-forme, le développement de l'aérodrome a du mal à se faire ressentir. La hausse du trafic aérien se fait attendre.... En revanche, la hausse  des tarifs de locations et des taxes est bien présente. Une augmentation considérable. 

Le président de l'aéroclub d'Auxerre, Eric Lucot constate : « Pour ce qui est des petits avions de l'aviation légère, la hausse n'a pas été très importante, on est passé de 7 euros à 9 euros. Par contre, dès qui'on passe dans la catégorie au-dessus il y a beaucoup de choses qui n'étaient pas facturées qui aujourd'hui sont facturées à des prix totalement exorbitants

Au niveau des taxes d'atterrissage, là on a eu un petit peu l'Arlésienne : des facturations qui étaient au double, au triple, et puis après qui sont redevenues normales, et puis après on a eu des avoirs, après on a eu à nouveau des factures... Aujourd'hui on ne sait pas!  


Peu de communication avec les usagers, politique tarifaire exorbitante, manque de rigueur dans la gestion du site : les motifs de mécontentement sont nombreux. Certains dénoncent également l'augmentation des frais de fonctionnement validés en décembre dernier par le syndicat mixte, propriétaire du site. Ils sont passés de 170 000 euros à 386 000 euros.
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
Le président de l'association de défense et de promotion de l'aérodrome Auxerre-Branches, Jean-Paul Castel, explique : « Je pense qu'ils n'ont pas de stratégie; dans un premier temps, ils signent un contrat de délégation de service publique où ils arrivent à avoir des conditions tarifaires extrêmement avantageuses... »

...une fois qu'ils ont 386 000 euros pour gérer, la gestion courante leur importe peu : éliminer les encombrants qui sont sur le terrain, ce n'est pas fait depuis 4 mois! remplacer les balisages ce n'est pas fait... et le balisage ça implique directement la sécurité aérienne!


Autre inquiétude, l'information selon laquelle le groupe canadien voudrait se séparer de sa filière aéronautique en France. Mais cette perspective n'inquiète pas vraiment le président du syndicat mixte propriétaire de l'aérodrome, Gérard Delille, qui précise qu'il s'agit d'un changement de situation lié au rachat de parts sociales d'une société (SNC Lavalin par un autre groupe) mais en tenant l'engagement que les termes de contrat qui dure sur 7 ans ne seront pas changés et que le personnel restera en place »
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
Pour le moment, le groupe SNC-Lavalin reste muet dans cette affaire et n'a pas souhaité communiquer avec la presse. L'objectif principal reste pour lui toujours le même, développer l'aviation d'affaires. Un secteur en hausse de 82 % en 2016 par rapport à l'année 2015.   

Le reportage de Yoann Etienne et Claude Heudes.
Auxerre-Branches : l'aérodrome a du mal à redécoller
L'activité de l'aérodrome d'Auxerre-Branches a dû mal à redécoller malgré l'arrivée d'un nouveau gestionnaire par délégation de service publique en février dernier, le groupe SNC-Lavallin. Arrivé avec un projet de développement ambitieux axé sur l'aviation d'affaires, ce groupe canadien ne fait pas l'unanimité au sein des usagers de la piste, plutôt critiques et dubitatifs. En cause, notamment une nouvelle politique tarifaire. Intervenants : Eric Lucot : Président de l'aéro-club de l'Yonne - Jean-Paul Castel : Président de l'association de défense et de promotion de l'aérodrome Auxerre-Branches - Gérard Delille : Président du syndicat mixte propriétaire de l'aérodrome Auxerre-Branches - France 3 Bourgogne - Yoann Etienne et Claude Heudes

 Eric Lucot, président de l'aéro-club de l'Yonne
Jean-Paul Castel, président de l'association de défense et de promotion de l'aérodrome Auxerre-Branches
Gérard Delille, président du syndicat mixte propriétaire de l'aérodrome Auxerre-Branches

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus